Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Intrusion des Ultramarines au Haillan : "les combats ne doivent pas être stériles" répond le PDG des Girondins

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde

Ce mardi matin, quelques représentants des Ultramarines ont à nouveau réclamé le départ du PDG des Girondins de Bordeaux, Frédéric Longuépée, en faisant irruption au Château du Haillan, siège de l'équipe. "Les combats ne doivent pas être stériles, ils doivent être constructifs", réagit le PDG.

Frédéric Longuépée, PDG des Girondins de Bordeaux, estime que "les combats doivent être constructifs"
Frédéric Longuépée, PDG des Girondins de Bordeaux, estime que "les combats doivent être constructifs" © Radio France - Camille Huppenoire

Ce mardi matin, le calme qui règne au Château du Haillan, en l'absence des Girondins de Bordeaux, en stage à Saint-Paul-lès-Dax, a été troublé : quelques dizaines de représentants des Ultramarines ont fait irruption sur la propriété pour réclamer, à nouveau et dans le calme, le départ du PDG de l'équipe de football bordelaise, Frédéric Longuépée. "Tant que ça reste bon enfant, ce n'est pas un problème", réagit le principal intéressé.

Il ne faut pas que l'intrusion dans des locaux loués par le club devienne une habitude - Frédéric Longuépée, PDG des Girondins de Bordeaux

"J'ai cru comprendre qu'ils étaient venus pique-niquer sur la pelouse du site du Haillan, donc on va parler d'une occupation d'été", poursuit Frédéric Longuépée. Le bras de fer entre le groupe de supporters des Girondins de Bordeaux et la direction du club se poursuit donc, malgré l'arrivée ce lundi d'un nouveau duo, Jean-Louis Gasset comme entraîneur, Alain Roche comme directeur sportif, en remplacement, respectivement, de Paulo Sousa et Eduardo Macia.

De notre côté, nous continuons à proposer un dialogue - Frédéric Longuépée

"Je le rappelle, ajoute le président girondin, nous venons de retenir un entraîneur qui a apporté le dernier titre à ce club, un directeur sportif qui a été formé ici. La structure sportive du centre de formation est composée d'anciens joueurs qui perpétuent le patrimoine, la culture, l'histoire de ce club, parfaitement en ligne avec notre volonté de ré-ancrer le club dans sa région, donc tout cela se fera dans l'esprit girondin"

"À un moment, il faut que les combats ne soient pas stériles et qu'ils soient constructifs", conclut-il.

10 000 spectateurs au Matmut Atlantique le 22 août ?

Et pendant ce temps, Frédéric Longuépée continue à préparer le lancement de la saison 2020-2021 de Ligue 1. Ce sera, pour les Girondins de Bordeaux, avec la réception de Nantes au Matmut Atlantique, le 22 août prochain. Le Premier ministre, Jean Castex, l'a déclaré ce mardi après-midi, les événements rassemblant plus de 5 000 personnes sont interdits jusqu'au 30 octobre, sauf dérogation accordée par les préfets. Le club est donc en discussion avec la préfecture de la Gironde : "nous aimerions accueillir 10 000 spectateurs à l'occasion de ce premier match", explique Frédéric Longuépée.

"Nous ne le ferons pas au détriment de la sécurité sanitaire du public, des joueurs, du staff, poursuit-il, parce que la santé prévaut. Mais nous souhaitons parvenir à allier le respect des gestes barrières, des mesures de sécurité sanitaire, tout en accueillant le maximum de public, parce qu'il est important de redonner un peu de vie à ce stade et qu'il y ait un maximum de monde pour supporter notre équipe le 22 août".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess