Football DOSSIER : Toute la saison 2016-2017 de l'ASNL en Ligue 1

Jacques Rousselot se lance dans la course à la présidence de la Fédération française de football

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu lundi 30 janvier 2017 à 20:51

Jacques Rousselot, président de l'ASNL et bientôt de la FFF ?
Jacques Rousselot, président de l'ASNL et bientôt de la FFF ? © Maxppp - Alexandre Marchi

Il a consulté, hésité et s'est finalement lancé : Jacques Rousselot est candidat à la présidence de la FFF au mois de mars prochain, face à Noël Le Graët. Le fruit d'une longue réflexion après la décision de l'actuel président de la fédération française de football de repartir pour un mandat.

D'une présidence à l'autre pour Jacques Rousselot ? Le président et propriétaire de l'AS Nancy Lorraine sera candidat à la présidence de la Fédération française de football dont l'élection a lieu le 18 mars prochain. Après de longues semaines de réflexion, le Lorrain a pris sa décision, il affrontera la liste de l'actuel président et ancien ami, Noël Le Graët. Le patron du football français qui avait proposé dans un premier temps à Jacques Rousselot de lui succéder avant de choisir de repartir pour un mandat de quatre ans.

Une candidature et un projet

Affecté par ce choix, Jacques Rousselot avait d'abord annoncé qu'il "ne soutiendrait, ni n'attaquerait Noël Le Graët". Sollicité par plusieurs dirigeants du football français dont le patron lensois Gervais Martel, Jacques Rousselot se lance donc dans la campagne, sans vouloir s'attaquer frontalement à Noël Le Graët. Le président nancéien devra montrer qu'il a un programme et un projet, que sa candidature n'est pas dictée par le ressentiment. Il a un mois et demi pour le faire.

La vente relancée ?

Cette décision pourrait faire débuter un épisode d'un autre feuilleton, celui de la vente de l'AS Nancy Lorraine. Si rien n'empêche Jacques Rousselot de briguer la présidence de la fédération française tout en étant aux commandes du navire nancéien, il devra malgré tout céder le club assez vite en cas de victoire. Les investisseurs chinois mais d'autres également sont toujours à la table des discussions.