Football

Jean-François Fortin peut reprendre la présidence du SM-Caen

Par Jean-Pierre Blimo, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin samedi 18 avril 2015 à 13:07

foot caen jean-françois fortin sourit
foot caen jean-françois fortin sourit © Frédéric Dugit MaxPPP

La nouvelle est tombée samedi matin, et dévoilée par Patrice Garande, l'entraîneur du club. Jean-François Fortin, mis en cause dans l'affaire Caen-Nîmes a reçu l'autorisation de la justice pour reprendre ses activités de président du Stade Malherbe de Caen. Il s'était lui même "mis en retrait" après sa garde à vue en novembre dernier, avant d'être blanchi par la Ligue Professionnelle le 18 mars.

C'est Patrice Garande, qui a donné la bonne nouvelle en s'asseyant sur la table du traditionnel point presse d'avant match. "Je vais commencer pour une fois, c'est sûrement la plus belle conférence de presse depuis un moment, Jean-François Fortin a reçu une lettre du juge qui l'autorise à revenir diriger le Stade Malherbe de Caen" . L'entraîneur caennais ne boude pas son plaisir et poursuit "je l'ai eu au téléphone, il est très heureux et surtout très motivé pour finir le travail de cette saison". Il faudra toutefois attendre un peu avant de revoir Jean-François Fortin sur le bord du terrain. Jean-François Fortin ne fera pas le déplacement à Montpellier (ce dimanche) pour le match des caennais comptant pour la 33e journée de Ligue 1.

Une nouvelle espérée depuis le 18 mars

Le président caennais a certainement vécu la saison la plus incroyable et la plus difficile depuis qu'il avait repris la direction du club en 2002. Placé en garde à vue le 18 novembre dernier avec l'un de ses plus proches collaborateurs Pilou Mokkedel, Jean-François Fortin avait passé deux jours et deux nuits en garde à vue dans les locaux de la police, et présenté aux juges à Nanterre. L'Olympique Nîmois, par le biais de ses dirigeants étant dans le collimateur de la justice pour avoir tenté d'arranger des matches de la fin de saison de ligue 2, dont Caen - Nîmes le 13 mai qui avait été décisif pour le maintien de Nîmes en L2 et la montée de Caen en L1.Les dirigeants caennais avaient très vite clamé leur innocence, et patienté quatre mois jusqu'au verdict de la commission de discipline de la Ligue qui avait blanchi à la fois le président caennais et le club dans cette affaire. Restait à obtenir l'aval de la justice pour que le président reprenne son poste, ce qui est fait aujourd'hui.

La mise en examen demeure

Jean-François Fortin reste toutefois mis en examen dans cette affaire, sur le plan pénal. Même si les décisions de la justice sportive et du juge chargé de l'enquête vont dans le sens d'une mise hors de cause du président caennais, "la mise en examen demeure" indique ce samedi l'intéressé joint au téléphone. "Mes avocats qui ont plus d'expérience parlent de fin 2016" pour le règlement définitif de cette affaire explique Jean-François Fortin. Mais l'essentiel est là pour le patron du club. "Dès lundi je vais voir la possibilité de faire face à mon emploi du temps pour rencontrer l'ensemble du personnel. Des gens ont bossé, je ne peux pas dire que je n'était pas au courant de quelques réflexions, mais maintenant il va falloir aller dans le concret" conclu le président du Stade Malherbe.

A LIRE AUSSI: LIGUE 1 CAEN LE GROUPE POUR MONTPELLIER

 

foot Caen Jean-François Fortin de retour