Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du Racing Club de Lens en Ligue 1

Jean Louis Leca avant le derby Lille-Lens : "On ne fera pas les voyous"

-
Par , France Bleu Nord

Le gardien lensois était l'invité de France Bleu Nord. Il est revenu sur le très bon début de saison des sangs et or et sur l'envie d'offrir un derby de qualité à ses supporters qui malheureusement n'auront pas la chance d'aller au stade. Pas question pour lui de tomber dans les excès du passé.

jean Louis Leca sur France Bleu Nord avant le derby
jean Louis Leca sur France Bleu Nord avant le derby © Radio France - Charley

Q : Trouvez-vous dommage de disputer ce match à huis clos ?

R: Huis clos ou 1000 personnes c'est presque la même chose. On s'adapte mais de toute façon nous n'avons pas le choix. Quoiqu'il se passe, sur le terrain, on sera 11 contre 11.

Q: C'est important pour vous de constater le soutien de vos supporters malgré les contraintes sanitaires ?

R: Je le rappelle, nous avons les meilleurs supporters du monde. On ne doute pas de leur soutien. Mais qu'ils prennent soin d'eux, on ne veut pas qu'ils soient dans la difficulté. Je pense que ce sont les supporters les plus malchanceux de France. le club était monté en 2014 et les matches ont été délocalisés à Amiens. Puis il y a cette montée ratée d'un point,  et les barrages l'année dernière. Aujourd'hui alors que Bollaert peut retrouver la L1, ils se retrouvent une nouvelle fois privés, les pauvres, de belles soirées à cause du contexte sanitaire. 

Q: Qu'avez-vous pensez du "match" entre supporters lensois et lillois dans la semaine? 

C'est quelque chose qui fait partie du folklore qui entoure un derby. Chez moi en Corse, quand on se chambre gentiment, on appelle ça, la "magagne". Quand Lens était en L1 et Lille en L2, tout le monde réclamait le derby. Et c'était la même chose quand Lens était en L2 et Lille en L1. La Région des Hauts-de-France a la chance d'avoir un beau derby. 

Q : On vous sent très attaché au RC Lens, à la ville et aux gens?

R: Il y a beaucoup de similitudes avec mon caractère, mes valeurs et mon éducation. Ma maman faisait des ménages, mon père était plombier, je suis un enfant du peuple en fait. Dans chaque club où je suis passé, je suis toujours resté le même, j'essaie de m'impliquer dans la vie sociale et dans celle du club. Et c'est vrai que ça colle avec l'image de la région et celle du Racing.

Q: Vous êtes un leader du vestiaire, j'imagine que vous allez insister sur l'importance de ce derby?

Ce serait une erreur de vouloir trop en faire. Nous n'avons rien à montrer. On ne joue pas dans la même cour que le LOSC. Mais nous irons à Pierre Mauroy pour défendre nos valeurs, comme nous l'avons fait par exemple à Lorient, à Nîmes, contre Paris. la seule façon de gâcher notre début de saison ce serait de faire un match de voyous. L'année dernière nous étions tombés dans le piège à Valenciennes, On a pris des jaunes et des rouges et on a été sanctionnés pour la suite du championnat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess