Football

Jean-Louis Triaud après France-Equateur : "Un petit rappel à l'ordre salutaire"

France Bleu Gironde jeudi 26 juin 2014 à 6:16

Jean-Louis Triaud, le président des Girondins de Bordeaux
Jean-Louis Triaud, le président des Girondins de Bordeaux © Radio France

L'équipe de France de football jouera lundi prochain son 8èmes de finale de la Coupe du Monde face au Nigeria, à Brasilia . Les Bleus terminent premiers de leur poule, malgré leur match nul 0 à 0 mercredi soir face à l'Equateur. Le président des Girondins de Bordeaux, parle d'un avertissement sans frais pour les hommes de Didier Deschamps.

►►► Toute l'actu du Mondial sur notre site spécial

Jean-Louis Triaud, le président des Girondins de Bordeaux, a réagi à chaud mercredi soir juste après le match nul de l'Equipe de France face à l'Equateur.

Que retenez-vous de cette rencontre ?

Jean-Louis Triaud : Deux seules choses : que nous terminons premiers de notre groupe, et que nous finissons invaincus. Il n'y a que celà à retenir, car je trouve qu'en deuxième mi-temps, à 11 contre 10, nous aurions pu faire mieux. On a joué souvent arrêté, on est souvent rentré dans l'axe, dans l'entonnoir, s'empaler dans la défense équatorienne. Et puis l'équipe de France a été maladroite devant le but. J'ai entendu que le gardien de l"équipe adverse avait fait un bon match, on a lui surtout mis le ballons dessus.

Cette incapacité à marquer face à l'Equateur est-elle inquiétante pour la suite de la compétition, après les cartons pleins réalisés lors des trois derniers matchs ?

Pas vraiment, ce match doit servir de rappel à l'ordre, et il vaut mieux le faire lors d'un match en bois, qui ne comptait pas pour grand chose en fin de poule, que lorsque nous serons en matchs éliminatoires. Cette rencontre va servir de remise en question, car ce qui a fait la qualité des Bleus lors des premiers matchs , la vitesse d'exécution, le collectif, a été mois visible ce mercredi soir. Celà arrive au bon moment pour recadrer l'équipe et rappeler les fondamentaux.

Estimez vous, vous aussi, que face au Nigeria, celà va être une autre paire de manches ?

Oui, c'est vrai que jusqu'à maintenant, nous avons eu des équipes à notre portée. A partir des 8e de finale, avec uniquement des équipes sorties de poule, le niveau est obligatoirement supérieur. L'affrontement avec le Nigeria, ce sera un bon test, face à une équipe physique, qui a des talents. Là, on va voir la solidité de notre défense, l'animation de notre milieu, et notre efficacité offensive. Ce ne sera pas évident, mais lorsqu'on veut aller loin dans une compétition, il faut bien rencontrer des équipes difficiles, à un moment ou un autre.

"Un petit rappel à l'ordre ne fait pas de mal"