Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean-Paul Fournier prêt à "refuser" le permis de construire du stade provisoire du Nîmes Olympique

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les relations entre la mairie de Nîmes et le Nîmes Olympique sont loin d'être au beau fixe.

Jean-Paul Fournier (à droite), réélu pour un 4e mandat à Nîmes, et son 1er adjoint Julien Plantier (à gauche)
Jean-Paul Fournier (à droite), réélu pour un 4e mandat à Nîmes, et son 1er adjoint Julien Plantier (à gauche) © Radio France - Tony Selliez

Le stade des Costières, d'ici quelques années, doit renaître de ses cendres. L'actuel stade, en tout cas, doit être démoli à la fin de la saison 2021-2022 avant sa reconstruction. Et en attendant, une enceinte provisoire de 12.000 places couvertes doit être construite. C'est ce projet qui est remis en question. La mairie de Nîmes attend des précisions du propriétaire du Nîmes Olympique, et pourrait "refuser le permis de construire", selon les propres mots de Jean-Paul Fournier ce lundi.

Rani Assaf, le propriétaire du club, va aménager sur l'actuel site des Costières en plus de son futur stade, des bureaux pour des entreprises, une école supérieure, des hôtels, et une résidence étudiante. Jusqu'ici, "tout va bien". Ce n'est pas ce projet qui est remis en cause par la municipalité.

Là où le bât blesse, c'est sur l'implantation du stade provisoire et démontable. Il n'y a pas d'accord jusqu'ici, et le projet présenté jusqu'ici ne serait pas conforme sur des questions "techniques", aux yeux de la mairie. Le maire de Nîmes attend toujours un rendez-vous. un déjeuner lui aurait été promis.

Mais il "_attend toujour_s". Le carton d'invitation s'est-il perdu ? "_On n'a pas de contact, il (_Rani Assaf) ne cherche pas à me voir", confie ainsi le maire Jean-Paul Fournier. Le mairie déclare même "je vais le refuser", à propos du permis de construire de ce stade provisoire.

"Le Nîmes olympique fait partie du patrimoine nîmois, au même titre que la corrida", Jean-Paul Fournier.

Les récentes déclarations de Rani Assaf vis-à-vis des supporters du Nîmes Olympique n'ont pas contribué, c'est peu de le dire, à apaiser les tensions. Il y a quelques jours, le propriétaire du club lançait ainsi en conférence de presse "Je fais ce que je veux du club, que ce soit clair pour les Gladiators, comme pour tout le monde".  Des "propos pas acceptables" selon son premier adjoint Julien Plantier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess