Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jean-Pierre Rivère : "L'objectif, c'est d'amener tous les abonnés au stade contre Paris"

-
Par , France Bleu Azur

Invité de 100% Aiglons ce lundi, le président de l'OGC Nice Jean-Pierre Rivère annonce qu'il va demander une dérogation pour permettre à tous les abonnés de venir à l'Allianz Riviera face au PSG le 20 septembre. Il révèle aussi que le match face à Lens n'aurait pas dû se jouer en raison du Covid-19.

Jean-Pierre Rivère était l'invité de 100% Aiglons ce lundi soir sur France Bleu Azur.
Jean-Pierre Rivère était l'invité de 100% Aiglons ce lundi soir sur France Bleu Azur. © Radio France - Maxime Bacquié

Alors que l'Allianz Riviera était le seul stade à huis clos ce week-end pour la reprise de la Ligue 1 face à Lens, le président de l'OGC Nice assure qu'il ne regrette pas cette décision et annonce sur France Bleu Azur qu'il va demander une dérogation auprès des autorités pour la prochaine rencontre à domicile face au PSG le dimanche 20 septembre (13h).

"_Face à Lens les autorités sanitaires nous ont fortement décommandé de jouer cette rencontre avec du public et on les a suivis parce qu'on s'est dit "on prépare la suite" et justement ce match face au Paris-Saint-Germain_. On souhaiterait retrouver notre public le plus rapidement possible. On va demander une dérogation oui. On a un mois devant nous pour préparer ce match." 

Le club compte environ 7.500 abonnés à ce jour

L'Allianz devrait donc retrouver sa voix pour accueillir Neymar et Mbappé. Mais dans quelle proportion ? "On va regarder ce qu'on peut demander et on essayera de faire le maximum en restant cohérent par rapport à ce qu'il se passe aujourd'hui." En plus de la situation sanitaire, le club avait décidé de jouer à huis clos face à Lens pour éviter de sélectionner parmi ses abonnés. Même avec une dérogation, la contrainte pourrait à nouveau se présenter. À moins que...

"Pourquoi sélectionner ? L'objectif, c'est d'amener tous les abonnés au stade. Aujourd'hui, on en a 7.500. Peut-être que le 20 septembre on sera à 10.000". Ce qui donne évidemment une idée de la dérogation que souhaite demander le club aux autorités locales. Jusqu'à présent, aucun club de Ligue 1 n'a obtenu une dérogation pour accueillir plus de public que la jauge de 5.000 autorisée par le gouvernement jusqu'au 30 octobre.

"Pourquoi sélectionner ? L'objectif est d'amener tous nos abonnés au stade" Jean-Pierre Rivère sur France Bleu Azur

Le match face à Lens "n'aurait pas dû se jouer"

Invité du premier épisode de la saison de 100% Aiglons, le président Rivère a également révélé que le match face au RC Lens n'aurait pas dû se jouer si le club avait dû respecter le protocole sanitaire imposé par la LFP. "Ce match n'aurait pas dû avoir lieu. Parce qu'on était dans le quota des quatre cas." Trois joueurs de l'effectif et un membre du personnel en lien avec le groupe professionnel ont en effet été testés positifs au cours de la semaine.

Pour respecter le secret médical, le club ne souhaite pas communiquer leur identité. La décision de jouer a finalement été prise dimanche. "Trois jours avant le match, j'ai appelé la Ligue. On leur a demandé un assouplissement. Parce que sinon on va avoir beaucoup de mal à finir le championnat.

"Si vous avez 18 ou 19 joueurs disponibles vous pouvez jouer. Sinon on va avoir beaucoup de mal à finir le championnat".

Ce lundi, justement, le président de la LFP Didier Quillot s'est dit favorable à un assouplissement de ce protocole sanitaire. "La Ligue est en effet en train de prendre ce chemin," confirme ce lundi sur France Bleu Azur Jean-Pierre Rivère. "Ce n'est pas que à ma demande, d'autres présidents sont intervenus. On a très peu de dates disponibles pour remplacer les matchs. Si vous avez 18 ou 19 joueurs disponibles, vous pouvez jouer. Il faut aller dans cette direction."

Contre Lens "le match n'aurait pas dû se jouer" révèle Jean-Pierre Rivère sur France Bleu Azur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess