Football

Journée décisive pour la vente de l'AJA

Par Benoît Jacobo et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre jeudi 8 septembre 2016 à 20:42

Journée cruciale pour la vente du club
Journée cruciale pour la vente du club © Maxppp -

Pour ou contre la vente de l'AJA au groupe chinois ORG Packaging ? Les membres de l'Association AJA, l'actionnaire minoritaire du club, doivent se prononcer ce vendredi en assemblée générale. Les ajaïstes historiques, comme Jean Garnault ou Emile Martin, savent que leur vote sera primordial.

Les historiques de l'AJ Auxerre savent qu'un accord est proche, mais ils veulent en connaître la teneur avant de se prononcer ce vendredi, lors de l'assemblée générale de l'Association AJA. Beaucoup veulent des garde-fous, comme Jean Garnault, 91 ans, ancien président de l'AJA et ancien maire d'Auxerre. "Il ne faut pas non plus que ce soit une main-mise complète des Chinois, en allant trop loin. Ou alors l'identité AJA disparaîtra !", prévient-il.

"les terrains de l'AJA, c'était mon jardin" - Emile Martin

Le bénévolat d'Emile Martin pour l'AJA date de 1942. L'ancien président de l'AJA Omnisports a, lui, les yeux rivés sur le patrimoine : " les terrains de l'AJA, c'était mon jardin. Il y avait des choses à faire dans les tribunes, on a fait des opérations sur le terrain, à aller couper des pissenlits... Je ne suis pas opposé à la vente, mais que l'on garantisse les biens qu'on a fait fructifier. Que ça ne tombe pas dans un pot commun, où en cas de tribulations financières, les biens de l'AJA soient vendus."

Des anciens pas anti-chinois

Ces enfants, ces petits-enfants de l'Abbé Ernest Deschamps, qui ont bien connu le fondateur de l'AJA, ne sont pas anti-chinois. Mais ils ne veulent pas que son esprit s'évapore. On les qualifierait volontiers de purs, de durs. Des anciens qui suivent souvent les yeux fermés les avis de Guy Roux, favorable à la vente, sous certaines conditions. "Ç'a toujours été parole d'évangile", reconnaît Jean Garnault.

Emile Martin et Jean Garnault pourraient prendre ce virage historique. La vente du club à un actionnaire étranger.

Partager sur :