Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

L'agglomération du Havre offre au Hac trois ans de loyers au Stade Océane

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Vincent Volpe, le repreneur du Hac, a négocié un accord financier de 4 millions d'€ avec l'agglomération du Havre. Celle-ci l'exonère de payer le loyer du stade Océane en Ligue 2 pendant trois ans. C'était la condition pour que l'homme d'affaire américain investisse ses 10 millions d'€ dans le club.

Le Havre, France

Pendant des années, le Hac s'est battu pour obtenir son nouveau stade. Il en a également obtenu l'exploitation. Moyennant un loyer, il organise des concerts, des séminaires, des soirées sportives et en conserve les recettes. Inauguré en juillet 2012, le Stade Océane devait être une source de revenus pour le club de football havrais. L'enceinte de 25.000 places s'est transformée en foyer de perte de près d'un million d'euros dès le premier exercice en raison d'une mauvaise estimation des fluides (eau, électricité..), des investissements et d'un business-plan qui prévoyait 13.000 spectateurs par match en Ligue 1....le double de l'affluence de cette saison en Ligue 2.

Un accord financier de 4 millions d'euros

Selon la communauté de l'agglomération havraise (CODAH), Vincent Volpe a subordonné son investissement de 10 millions d'euros et la reprise du club de football de la ville à un accord financier à hauteur de 4 millions d'euros. La Codah a donc accepté d'exonérer le Hac de régler son loyer au stade Océane pendant trois ans et a repris le matériel installé et payé par le club pour équiper le stade et ses salons. L'agglomération explique que le Hac risquait en fin de saison dernière une rétrogradation financière et qu'elle ne pouvait prendre le risque de se retrouver avec la charge d'un stade vide. En contrepartie, le loyer annuel en cas de montée en Ligue 1 a été revalorisé de 1,2 à 1,4 millions d'euros. La durée de convention avec le club a également été allongée de 12 à 20 ans.

"Pourquoi cet effort n'a-t-il pas été fait plus tôt?" J.P. Louvel

Ces explications font bondir l'ancien président du Hac, Jean Pierre Louvel. Il tient à rappeler que Vincent Volpe s'était déjà engagé avant ces négociations avec le club de football Havrais. Et surtout, il réfute tout risque de rétrogradation financière en fin de saison dernière. "Nous avions anticipé les choses et nous avions plusieurs solutions à présenter, justifie Jean-Pierre-Louvel. Bien sûr nous aurions eu une masse salariale encadrée mais nous aurions passé ce cap de la DNCG." L'ex-président du Hac regrette également de ne pas avoir eu à l'époque le petit coup de pouce dont bénéficie son successeur malgré ses demandes. "Pourquoi cet effort n'a-t-il pas été fait plus tôt pour nous aider alors que dans le même temps la ville du Havre nous a supprimé 250.000 euros de subventions à l'association?"

Choix de la station

France Bleu