Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

L'AJ Auxerre s'incline à la dernière seconde et se fait peur pour le maintien

-
Par , France Bleu Auxerre

Battus (1-2) sur une contre-attaque de Châteauroux, ce vendredi soir, les footballeurs auxerrois, pas vernis, ne sont toujours pas assurés de leur maintien en L2. Ils sont toujours sous la menace, avec deux points de plus que le 18ème et barragiste, Sochaux, à deux matches de la fin de la saison.

Julien Féret et les icaunais n'ont pas réussi à valider leur domination en seconde période
Julien Féret et les icaunais n'ont pas réussi à valider leur domination en seconde période © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Auxerre, France

"On a pris une bonne gifle". Cédric Daury accuse le coup, comme les plus de 6 000 spectateurs du stade Abbé Deschamps, qui se demandent encore comment l'AJA a pu perdre cette rencontre qu'elle était en passe de renverser. C'est un coup de bambou car les icaunais pensaient pouvoir décrocher ce succès synonyme de maintien. C'est tout l'inverse qui s'est produit. Alors, oui, ça vous fait mal au ciboulot. Mais le technicien icaunais, vrai battant, appelle déjà à "l'union sacrée" pour ne pas gamberger et parce que son AJA, si elle a grillé un beau joker, a plus que jamais son destin en main, à deux journées de la fin de la saison.

L'AJA manque le pénalty du 1-1

Une AJA qui manque son début de match, ayant du mal à créer du rythme, à emballer cette rencontre, peut-être car elle avait lâché des forces seulement quatre jours plus tôt à Lorient (2-2). Châteauroux débloque presque logiquement le tableau d'affichage (36e). Dans la foulée, les ajaïstes peuvent égaliser, mais le pénalty de Julien Féret est sorti par Rémy Pillot, le portier castelroussin. Un tournant dans cette rencontre qui voit l'AJA être menée à la pause (0-1).

Cédric Daury, entraineur de l'AJA: "On a pris une bonne gifle et on doit vite se relever et ne pas baisser les bras"

"Il manquait ce petit détail, l'agressivité devant le but pour marquer." - Samuel Souprayen, capitaine de l'AJA

Mais les Icaunais ne déméritent pas en seconde, à part dans le dernier geste. L'entrée à la pause du remuant Mancini réveille l'AJA. L'argentin égalise, d'une frappe du gauche (56e). Puis les locaux dominent, pilonnent la défense de la Berri, envoient des coups-francs, des corners... 

A ce moment-là, le défenseur et capitaine Samuel Souprayen sentait que l'AJA "était bien, que Châteauroux commençait à reculer, nous craignait. On commençait à se créer des situations franches. Mais il manquait ce petit détail, l'agressivité devant le but pour marquer." L'AJA finit par se découvrir et se faire crucifier sur un ultime contre berrichon. 2-1 au bout du temps additionnel. Cruel !

Samuel Souprayen, capitaine de l'AJA : "le scénario est compliqué et difficile à encaisser"

"Ne surtout pas baisser les bras." - Cédric Daury, entraîneur auxerrois

"Il va falloir très rapidement se relever, assumer et être des hommes conclut Cédric Daury. Comme j'ai dit aux joueurs, il ne va pas falloir baisser les bras et ils ne vont pas baisser les bras. D'ailleurs, je n'ai pas vu une équipe qui a baissé les bras en seconde période. Le football nous a été contraire, ce soir (vendredi) sur plein d'éléments. Il va falloir se battre et encore se battre."

Car à chaud, et encore groggy, les supporters icaunais broient du noir. Mais leur équipe, qui perd un point sur le barragiste pour la descente, reste maitresse de son destin, ce qui est essentiel en football.

Encore deux matches pour l'AJA : à Grenoble (9e) et la réception de Valenciennes (14e)

L'AJA reste 13e de la Ligue 2 avec 39 points, soit deux de plus que le barragiste Sochaux, à deux journées de la fin (6 points encore en jeu).

L'AJA a encore un col à grimper pour se sauver. Il se trouvera au pied des Alpes, à Grenoble, vendredi prochain. L'occasion de prendre un peu de hauteur au classement de la Ligue 2.

Choix de la station

France Bleu