Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

L'AJ Auxerre, séchée par Le Havre (0-1), n'est toujours pas maintenue

-
Par , France Bleu Auxerre

Battue en fin de match par des havrais en réussite, les footballeurs auxerrois stagnent au classement de la Ligue 2 et repoussent la validation de leur maintien. Attention de ne pas se faire peur jusqu'au bout!

A l'image de leur attaquant Yattara, les icaunais ont beaucoup tenté, mais sans pouvoir marquer
A l'image de leur attaquant Yattara, les icaunais ont beaucoup tenté, mais sans pouvoir marquer © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Auxerre, France

Leur entraîneur avait prévenu : "Si on veut battre Le Havre, il faudra encore élever notre niveau par rapport à notre victoire (1-0) face à Sochaux". Sans être en deçà de leurs dernières prestations, plutôt cohérentes, les footballeurs auxerrois de Cédric Daury n'ont pas su poursuivre leur progression face à des normands solides et en pleine réussite. La formation havraise a su profiter d'un temps faible icaunais d'une dizaine de minutes pour lui planter l'une de ses rares banderilles en seconde période (Kadewere, 78e).

Mathieu Michel, gardien de l'AJA : "On a eu un petit temps faible en seconde période et c'est là qu'ils marquent"

Les Havrais avaient -il ne faut pas être amnésique- touché du bois en début de rencontre, sur une reprise de volée de leur capitaine Bonnet (7e). Entre temps, on a vu une AJA entreprenante, offensive, mais trop brouillonne pour espérer pouvoir marquer. Les Icaunais ont notamment tenté leur chance sur leurs nombreux coups de pieds arrêtés, mais sans succès, face à l'une des équipes les plus athlétiques de la division. Parce qu'il n'a pas été beaucoup sollicité, le gardien auxerrois Mathieu Michel l'a mauvaise après cette première défaite icaunaise depuis trois semaines. "Tout n'est pas à jeter. On a fait une bonne première mi-temps, avec des situations tranchantes. Mais quand on ne les met pas au fond, on s'expose à ce genre de choses dans une baisse de rythme, dans un moment un peu plus creux, c'est ce qui s'est passé. On a eu un petit temps faible en seconde période et c'est là qu'ils marquent. Sur un coup du sort, c'est sûr, mais cela fait partie du jeu. Et _sortir de ce match sans point, alors qu'ils n'ont pas plus mérité que nous, c'est de la frustration et un peu d'énervement_."

Mathieu Michel: "sortir de ce match sans point, c'est de la frustration et un peu d'énervement"

Car une fois dans le vestiaire, et sur leurs smartphones, les joueurs auxerrois se rendent compte que l'AJA est l'une des trois équipes, sur les dix encore à la lutte pour le maintien, à ne pas prendre de points. Certes, les Icaunais possèdent encore 4 points de plus que le 18e et barragiste, Sochaux, à quatre rendez-vous de la fin de la saison, mais leur maintien n'est pas encore acquis.

Encore un "gros" à négocier

"C'est la course aux points. Or, ça en prend en-dessous (sur cette 34e journée) souligne Cédric Daury. Et les jours où on n'en prend pas, il faut redoubler de vigilance pour la semaine d'après"

Et quelle semaine ! L'AJA, 13e avec 38 points, sera à Lorient, le 4e, lundi, avant, quatre jours plus tard, de recevoir Châteauroux, à égalité de points avec les Icaunais. Après ce match-là, les supporters icaunais, qui vont trembler jusqu'au bout, devraient être fixés.