Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'ancien footballeur haut-savoyard Stéphane Paille est décédé

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

L'ancien footballeur haut-savoyard Stéphane Paille est décédé mardi le jour de ses 52 ans, emporté par une maladie. Né à Scionzier, il a porté le maillot de l'équipe de France à huit reprises, et brièvement entraîné Evian-Thonon-Gaillard.

Stéphane Paille, qui a fait ses premiers pas de footballeur à Marnaz, est décédé mardi à 52 ans
Stéphane Paille, qui a fait ses premiers pas de footballeur à Marnaz, est décédé mardi à 52 ans © Maxppp - Norbert Falco

La France du football est en deuil. L'ancien footballeur haut-savoyard Stéphane Paille est décédé mardi à Lyon le jour de ses 52 ans, emporté par une maladie. Né à Scionzier, l'ancien attaquant a évolué dans plusieurs clubs français dans les années 80/90 : Sochaux, Bordeaux, Montpellier, Caen ou encore Lyon. Il a également porté le maillot de l'équipe de France à huit reprises. Les hommages sont nombreux.

144 buts en 460 matchs

Présenté comme un grand espoir du football, c'est sous les couleurs de Sochaux que Stéphane Paille a connu ses meilleures années de footballeur dans les années 80, aux cotés d'Eric Cantona ou encore Laurent Blanc. La suite de sa carrière fût plus chaotique, enchaînant les clubs. Il totalise dans sa carrière 144 buts en 460 matchs.

Retour express en Haute-Savoie en 2009

A la fin de sa carrière de joueur, Stéphane Paille se reconvertit en intégrant le staff sochalien. Il enchaîne ensuite les expériences en tant qu’entraîneur. En 2009, il fait son retour en Haute-Savoie, sur le banc d'Evian-Thonon-Gaillard. Le club, à l'ambition grandissante, évolue alors en national. Malgré de bons résultats, il est limogé en janvier 2010 et remplacé par Bernard Casoni, qui mènera l'eTG jusqu'en Ligue 1.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess