Football

L'ASSE garde le contact avec l'Europe

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire samedi 14 mars 2015 à 19:36

Mevlut Erding, de retour dans le groupe Stéphanois
Mevlut Erding, de retour dans le groupe Stéphanois © MaxPPP

Une semaine après la victoire salvatrice face à Lorient, les Verts se devaient d'enchaîner face au FC Metz, la lanterne rouge de la Ligue 1. Ce qu'ils ont fait, non sans trembler, un peu.

Alors que Monaco s'est imposé en ouverture de cette journée de Ligue 1 hier soir aux dépens de Bastia, les Verts n'avaient pas d'autre choix que de s'imposer face au dernier sous peine de voir le train européen s'éloigner. Au terme de cette rencontre, Saint-Étienne ne reste pas à quai et s'accroche dans cette course haletante à l'Europe après sa victoire à Metz (3-2), plus que jamais promis à la relégation. Les Verts campent solidement à la 5e place et ne comptent plus qu'un point de retard sur les Monégasques qui, il est vrai, ont un match en retard à disputer.

 

Le néant puis Hamouma !

Ce 2e succès d'affilée doit beaucoup à Romain Hamouma, double passeur décisif sur les buts de Max-Alain Gradel (38e) et Mevlut Erding (42e). Avant cela ? Rien ou presque tant les joueurs de Christophe Galtier sont apparus amorphes, sans aucune créativité, manquant de liant entre les lignes. Pire, ce sont les Messins qui mettaient du rythme en jouant assez haut pour contrarier le plan de jeu stéphanois. Mais c'était sans compter sur un Romain Hamouma des grands soirs, qui allait même servir dans les meilleurs conditions Yohan Mollo, fraîchement rentré, pour le troisième but stéphanois (80e).  Trois buts pour les Verts à l'extérieur : une première à l'extérieur depuis le 10 mai dernier et un déplacement à Nantes ! Et cela aurait pu être encore plus formidable si la frappe puissante de François Clerc n'avait été délogée de sa lucarne par le portier messin (49e)...

Romain Hamouma et Max Alain Gradel face à Toulouse - Maxppp
Romain Hamouma et Max Alain Gradel face à Toulouse © Maxppp
Entre-temps, la somptueuse frappe de Kévin Lejeune (56e) et le penalty transformé par Yeni Ngbakoto (90e+1) n'avaient pas fait illusion pour les Messins, même s'ils auraient dû bénéficier d'un autre pénalty pour une main de Fabien Lemoine dans sa surface de réparation (70e). Metz, à 9 points du premier relégable avant les matches du soir, poursuit sa descente aux enfers avec cette 17e défaite en L1. Ce qui a d'ailleurs provoqué la colère du public de Saint-Symphorien, des supporters massés derrière le but du portier stéphanois ayant jeté des projectiles à plusieurs reprises sur Stéphane Ruffier.

Mais Ruffier et ses copains ont su faire le dos rond et repartent de Lorraine avec les trois points, et c'est bien là l'essentiel.

Foot ASSE - Metz Resume match - DIVERS

 

Partager sur :