Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'association souhaite renouer le dialogue, mais reste ferme sur le centre de formation du Nîmes Olympique

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le comité directeur de l'association qui gère le secteur amateur du Nîmes Olympique s'est réuni ce mercredi soir. Il est ressorti des débats la volonté de retrouver un climat apaisé et de renouer le dialogue avec Rani Assaf, mais pas question de laisser fermer le centre de formation agréé.

Yannick Liron, le président de l'association du Nîmes Olympique
Yannick Liron, le président de l'association du Nîmes Olympique © Radio France - Grégory Jullian

Il ne se passe plus un jour sans un nouvel épisode dans le feuilleton Nîmes Olympique. Avant le conseil d'administration extraordinaire de la section professionnelle programmé ce jeudi après-midi, c'est le comité directeur de l'association, qui gère le secteur amateur, qui s'est réuni ce mercredi soir. Il en est ressorti une volonté de renouer le dialogue avec Rani Assaf, mais en restant ferme sur un point crucial :  le maintien d'un centre de formation avec agrément et non pas une structure à moindre coût comme le souhaite le président-actionnaire majoritaire des crocos. 

Pour maître Olivier Martin, l'avocat de l'association, il n'est pas acceptable de faire porter le chapeau des problèmes actuels du Nîmes olympique à l'association et au  centre de formation : "C'est une mauvaise analyse de la situation. Il n'y a pas de quoi stigmatiser le comportement de l'association et d'en faire une espèce de mouton noir qui serait la cause de tous les maux du Nîmes Olympique. Alors, travaillons ensemble et trouvons des solutions. mais nous nous disons que ce n'est pas la solution de fermer le centre de formation agréé, c'est une erreur".  

Toujours selon l'avocat, se passer d'un centre de formation agréé est une aberration sportive et économique : " Le centre de formation agréé a prouvé qu'il est important et qu'il sera un élément d'actif fort pour le club demain. Si vous avez un centre qui est une sorte de garderie du football, vous ne pouvez pas protéger vos joueurs. Vous pouvez les former, mais au moment de signer pros ils peuvent vous dire c'était super mais je vais signer à Montpellier. Et vous ne pouvez pas vous y opposer. Vous mettez 700 000 euros par an pour former des joueurs, qui, à la fin de leur formation vous disent "salut". Ça n'a pas de sens".  

La suite du feuilleton ce jeudi après-midi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess