Football

L'entraîneur caennais Patrice Garande apaise les tensions et dissipe les malentendus

Par Esteban Pinel, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) dimanche 2 juillet 2017 à 11:34

Patrice Garande reconnait une erreur de communication.
Patrice Garande reconnait une erreur de communication. © Maxppp - Stéphane Geufroi

L'entraîneur caennais Patrice Garande s'est exprimé pour la première fois depuis son bilan critique de la saison dernière. Avant de partir en stage, ce dimanche en Bretagne, le technicien normand a fait le point avec ses joueurs et a reçu les supporters.

Patrice Garande ne s'était plus exprimé depuis un entretien avec nos confrères de Ouest France, paru le 27 mai. L'entraîneur caennais avait dressé le bilan de la saison, très critique contre plusieurs joueurs. Samedi 1er juillet, il s'est présenté en conférence de presse, avant de partir en stage, ce dimanche à Arzon, dans le Morbihan.

L'entretien avait beaucoup fait réagir, plus que ne l'imaginait Patrice Grande.

J'ai été choqué par tout ce remue-ménage. Tout le monde m'appelait, tout le monde disait "Garande fracasse les joueurs." Ce n'était pas mon intention. Je ne me dédouane pas. J'ai juste dit que certains cadres avaient fait une saison moyenne. Ils le savaient déjà. Mais je comprends que cela ait pu être mal interprété. C'était une erreur de ma part."

L'entraîneur normand, sous contrat jusqu'en 2018 et confirmé à son poste après le maintien du SM Caen, a rencontré les joueurs qu'il avait tancés à la reprise. "Je n'ai jamais voulu démonter mes joueurs. Je sais ce que je leur dois. Si je suis entraîneur en Ligue 1, si le club est en Ligue 1, c'est grâce à eux." Patrice Garande reconnaît donc une erreur de communication qui lui "servira de leçon".

L'entraîneur du SM Caen veut reformer l'union sacrée autour du club. - Radio France
L'entraîneur du SM Caen veut reformer l'union sacrée autour du club. © Radio France - Esteban Pinel

Critiqué par les supporters, qui réclament son départ, il a reçu des membres du Malherbe Normandy Kop, le principal groupe de soutien. Une discussion de plus d'une heure "constructive, qui a permis de mieux se comprendre".

21 joueurs pour le stage de préparation en Bretagne

Peut être le début d'une réconciliation, à un mois de la quatrième saison d'affilée du club en Ligue 1 ; une première depuis que Caen joue dans son stade Michel d'Ornano.

Le Stade Malherbe part d'ailleurs ce dimanche à Arzon, en Bretagne, pour deux semaines de stage basées sur la préparation physique. Tout l'effectif est convoqué. Les internationaux rejoindront le groupe au compte goutte. Dès lundi pour Karamoh, dont l'avenir demeure incertain et la semaine prochaine pour Santini et Ben Youssef.

Le gardien Brice Samba, fraîchement recruté, doit arriver en stage en début de semaine. Pour le latéral sénégalais Adama Mbengué, il faudra encore patienter. "Il y a des formalités administratives à régler, notamment pour son visa. Mais comme il a terminé sa saison sur le tard, il va pouvoir souffler. Ce n'est pas plus mal", explique Patrice Grande.

Premier match amical samedi 8 juillet, 18h30, contre Avranches (National 1) à Sarzeau, dans le Morbihan.