Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

L'entraineur de l'OM laisse planer le doute sur son avenir

-
Par , France Bleu Provence

Interrogé en conférence de presse sur son avenir à la tête de l'équipe marseillaise, le portugais André Villas-Boas a lâché un "je ne peux pas répondre avec franchise" qui en dit long sur son embarras et sur ses relations avec le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud.

L'entraineur de l'OM pourrait-il quitter le club à la fin de la saison ?
L'entraineur de l'OM pourrait-il quitter le club à la fin de la saison ? © Maxppp - Franck Dubray

Marseille - France

C'était une question anodine à deux jours d'un déplacement en coupe de France chez les amateurs de Grandville : "est-ce que vous vous posez des questions sur votre avenir au sein du club". Ce n'est qu'après un long silence que l'entraîneur de l'OM a lâché, visiblement embarrassé : "je devrais répondre avec franchise mais je ne peux pas".

Le coach marseillais a laissé entendre qu'il n'avait plus confiance en son président, Jacques-Henri Eyrault qui vient de nommer dans le staff Paul Aldridge, un agent chargé d'assurer d'éventuelles ventes de joueurs en Angleterre. "Je l'ai appris de Endoni Zubizarreta (directeur sportif) qui l'a lui même appris le 30 décembre. C'est une surprise,  mais je préfère ne pas trop commenter cette décision qui concerne l'organigramme du club".

"Je suis un homme du monde, je n'ai pas de limite géographique (André villas Boas, entraineur de l'OM)

André Villas-Boas apporte un soutien inconditionnel au technicien espagnol, fragilisé par cette décision : "je suis venu pour la grandeur du club et pour Zubizarreta. Mon avenir est intimement lié au sien". Une déclaration en forme d'avertissement car le directeur sportif de l'OM serait sur la sellette. Et l'entraîneur de l'OM d'enfoncer le clou : "_cette année l'aspect économique est plus important que l'aspect sportif_. Je n'ai aucune garantie de pouvoir conserver mon groupe de joueurs".

Le portugais laisse donc planer un doute certains sur son avenir au sein du club phocéen : "je suis un homme du monde, j'ai quitté la chine où je gagnais 12 millions d'euros par an, nets d'impôt, pour aller faire le Dakar, le foot c'est vivre des expériences, mais je n'ai aucune limite géographique. Je veux simplement vivre des expériences, mais un projet c'est aussi une question d'intégrité et de confiance".

L'entraîneur de l'OM choisit bien son moment pour mettre la pression sur la direction du club : 2e de ligue 1, qualifié en coupe de France,  André Villas-Boas a redonné la flamme aux supporters marseillais : "en six mois _nous avons stabilisé l'un des clubs les moins stables du mond_e, sur le plan sportif, sur le plan médiatique et du côté des supporters". 

La pression est  clairement sur les épaules du président Jacques-Henri Eyraud, dont les décisions seront désormais jugées à l'aune des résultats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu