Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Foot - Ligue 1 : l'Espagnol Ruben Pardo rejoint les Girondins de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

C'est la deuxième recrue du mercato hivernal pour les Girondins de Bordeaux. Après Rémi Oudin, l'Espagnol Ruben Pardo, milieu de terrain de 27 ans s'est engagé pour deux ans et demi, en provenance de la Real Sociedad.

Ruben Pardo arrive de la Real Sociedad. Deuxième recrue du mercato des Girondins de Bordeaux
Ruben Pardo arrive de la Real Sociedad. Deuxième recrue du mercato des Girondins de Bordeaux © Maxppp - Fernando Alvarado

C'est la recrue de dernière minute des Girondins de Bordeaux ! Juste avant la clôture du mercato à minuit, le milieu espagnol de 27 ans Ruben Pardo a été libéré par son club de la Real Sociedad (contrat qui expirait l'été prochain). 

Ruben Pardo a été très peu utilisé cette saison par le sixième de la Liga espagnole. Il n'a disputé qu'un match en coupe du roi.  Il vient remplacer numériquement Aurélien Tchouaméni transféré à Monaco.  Mais dans un style différent, celui d'un joueur très technique, ancien international espoir qui a côtoyé Antoine Griezmann à la Real Sociedad, qui a jusqu'ici manqué de puissance et de constance pour s'imposer dans le club de Saint-Sébastien.  

Le bilan du mercato pour les Girondins, c'est donc deux arrivées (Oudin et Pardo) pour quatre départs (Tchouaméni, Benrahou, Cafu et Bellanova). Et surtout l'absence d'un attaquant de poids qui était la priorité de recrutement de Paulo Sousa. L'entraîneur portugais n'a d'ailleurs pas caché son agacement vendredi en conférence de presse, laissant entendre qu'il allait devoir se contenter de l'effectif en sa possession et qu'il ne pouvait, à son niveau, que se concentrer sur ce qu'il pouvait contrôler. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu