Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

L'OGC Nice veut encore croire à l'Europe

-
Par , France Bleu Azur

Que ce soit après la défaite face à Caen ou cette semaine en conférence de presse, les joueurs et l'entraineur de l'OGC Nice ont martelé qu'ils croyaient encore à une qualification en Europa League la saison prochaine. Pour ça, il faut battre Guingamp cet après-midi (15h) à l'Allianz Riviera.

Le défenseur de l'OGC Nice Malang Sarr
Le défenseur de l'OGC Nice Malang Sarr - Maxppp

Nice, France

Si on regarde le classement de la Ligue 1, la mission paraît quasiment impossible. L'OGC Nice est 8e à huit points de Saint-Etienne (4e) et six de Marseille (5e) alors qu'il ne reste que cinq matchs à disputer. Mais au club, on veut y croire, et c'est le message envoyé depuis la défaite contre Caen (1-0) à l'Allianz Riviera. 

Si on ne se motive pas, on va se faire chier !

"C'est pas fini, vous avez vu comme moi le classement, on reste mobilisé, on n'est pas mort," assurait jeudi Pierre Lees-Melou en conférence de presse. "_Si on ne se motive pas, on va se faire chier (sic), excusez-moi du terme. On est des compétiteurs et on a envie d'aller chercher cet objectif._" Même discours volontaire de l'entraineur Patrick Vieira. "Bien sûr qu'on a encore quelque chose à jouer. Mathématiquement tout est encore possible. On va y croire jusqu'au bout, ça c'est une certitude."

C'est encore la lanterne rouge du championnat qui se présente à l'Allianz Riviera

Pour continuer à y croire, il faut donc battre cette équipe de Guingamp, nouvelle lanterne rouge de la Ligue 1 et deuxième pire attaque du championnat derrière... l'OGC Nice. Les Bretons voudront sans doute s'inspirer de la performance du Stade Malherbe de Caen, qui s'est imposée la semaine dernière à l'Allianz Riviera sur sa seule occasion du match. 

Pour ce match, Patrick Vieira peut compter sur les retours de Danilo et Ganago dans le groupe. En revanche le milieu de terrain Rémi Walter est touché au mollet et forfait pour cette rencontre. Les jeunes Jaziri et Brazao font une nouvelle fois partie du groupe après leurs entrées plutôt réussies contre Caen.

Ambiance hostile attendue en tribunes

Ce dimanche après-midi, on va aussi scruter les tribunes, qui pourraient être d'humeur frondeuses. Après la pétition lancée par un groupe de supporters pour réclamer la vente du club à Jim Ratcliffe, c'est cette fois la Populaire Sud, considéré comme le principal groupe de supporters du Gym, qui a pris position jeudi en faveur de cette vente en publiant un communiqué virulent. Dans la foulée les actionnaires ont répondu que le club n'était pas à vendre. Mais le feuilleton est sans doute loin d'être terminé et l'ambiance pourrait être hostile ce dimanche après-midi. 

Nice - Guingamp 34e journée de Ligue 1 à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu Azur dès 14h45 pour l'avant-match avec Maxime Bacquié et Patrice Alberganti.