Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

L'OGC Nice voyage à vide depuis trois mois

-
Par , France Bleu Azur

L’OGC Nice rechute au classement après la 14e journée de Ligue 1. Battu à Lyon 2-1 samedi soir, le Gym est 15e du championnat, trois points seulement devant la zone rouge. Un revers qui replonge le club dans le doute et qui confirme les difficultés des Aiglons en déplacement.

Martin Terrier s'échappe devant Wylan Cyprien et Hicham Boudaoui samedi sur la pelouse du Groupama Stadium
Martin Terrier s'échappe devant Wylan Cyprien et Hicham Boudaoui samedi sur la pelouse du Groupama Stadium - Maxppp

Nice, France

Alors qu’ils avaient démarré la saison avec deux succès de suite à l’extérieur, à Nîmes et à Rennes, les Aiglons n’ont plus ramené le moindre point de leur déplacement depuis près de trois mois. Cinq défaites de d'affilée à l’extérieur et même six, si on compte l’élimination en Coupe de la Ligue au Mans (3-2). "Il faut qu'on prenne plus de points à l'extérieur," confirmait samedi soir le gardien Walter Benitez. Une telle série noire à l'extérieur ne s'était pas produite depuis six ans, entre septembre et décembre 2013 (six défaites).

La pire série à l'extérieur depuis six ans

Heureusement le prochain match est à l'Allianz Riviera, à domicile, là où les Aiglons avaient retrouvé des couleurs avant la trêve internationale en prenant quatre points contre Reims et Bordeaux. Problème, c'est Angers, sur le podium de la Ligue 1 qui se présente. Les Angevins restent sur trois matchs sans encaisser de but (2 victoires et un nul), pas évident donc pour se relancer. Surtout si le Gym fait autant de cadeaux que samedi, notamment en première période où Dante puis Nsoki ont été coupables de grosses erreurs défensives qui ont coûté les deux buts lyonnais.

Des chiffres supérieurs aux Lyonnais dans tous les domaines

Oui le Gym a été meilleur en seconde période, ce n'était pas très compliqué, et a même terminé le match avec des chiffres supérieurs aux Lyonnais dans tous les domaines (62 % de possession, 17 tirs à 9, 30 centres à 13). En supériorité numérique pendant plus de 50 minutes, les Aiglons n'étaient pas loin de revenir, surtout après la réduction du score de Kasper Dolberg (78e), auteur de son 3e but en Ligue 1 (le 1er à l'extérieur). "Je n'ai pas envie de dire que c'est une défaite encourageante mais on a fait de bonnes choses collectivement et on est assez satisfait," analysait après la rencontre le milieu de terrain Arnaud Lusamba, qui préfère donc encore une fois retenir le positif. 

Sauf qu'une défaite encourageante, ou "imméritée" comme le pensait de son côté Adam Ounas, ça fait toujours zéro point dans les valises pour rentrer à la maison. Et à force de voyager à vide, le Gym se rapproche de la zone rouge. 15e au classement, les Aiglons n'ont que trois points d'avance sur Metz, 18e. Si Patrick Vieira jurait il y a quelques semaines que les points étaient secondaires, il va quand même falloir à un moment avancer au classement pour éviter que cette fameuse saison de transition ne se transforme en saison de crispation. On n’en est déjà plus très loin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu