Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue Europa : l'OM à l'épreuve de la jeunesse de Leipzig

jeudi 5 avril 2018 à 13:42 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

Sans être une inconnue, le nouvel adversaire de l'Olympique de Marseille, ce jeudi soir en Europa League, dénote dans le football européen. Le RB Leipzig, comme Salzbourg que Marseille a déjà affronté cette saison, fait partie de "l'empire Redbull".

Rudi Garcia et Luiz Gustavo avant Leipzig / OM
Rudi Garcia et Luiz Gustavo avant Leipzig / OM © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Le RBV Leipzig est une "comète" dans le football européen. Né de la galaxie Redbull et de la volonté du milliardaire autrichien Dietrich Mateshitz de s'implanter en Bundesliga, le club allemand mise d'abord sur la jeunesse mais aussi une approche très scientifique pour développer son effectif. A l'image de ce club né il y a seulement 9 ans après le rachat de Markanstädt (banlieue de Leipzig)  le RasenBallsport Leipzig est aussi jeune qu'ambitieux.

24 ans de moyenne d'âge

Le RB Leipzig a tout d'un laboratoire du foot moderne, tout est pensé pour la réussite. Dans les infrastructures déjà, où l’aspect scientifique est primordial, dans le développement des joueurs, leur nutrition par exemple.

La politique de recrutement ? Des joueurs achetés à 23  ans maximum. Car le projet, c’est de miser sur des jeunes talents et les revendre avec de belles marges

Mais le RB Leipzig n'est pas toujours bien vu non plus en Bundesliga, et son statut de "dernier né ambitieux" lui vaut la réputation de "club le plus détesté d'Allemagne". En coupe, des supporters du voisin de Dresde ont déjà par exemple déposé au pied du stade une.. vraie tête de taureau.

La moyenne d'âge de l'effectif dépasse à peine les 24 ans. Une vraie Tour de Babel : pas moins de 17 joueurs étrangers, soit 70% de l'effectif. Parmi eux : 3 français, les défenseurs Dayot Upamecano (19 ans, ex Valenciennes) et Ibrahima Konaté (18 ans, ex Sochaux), et l'ancien attaquant du PSG Jean-Kévin Augustin (20 ans). 

Mais le principal danger reste un jeune international allemand, très rapid, l'attaquant Timo Werner auteur de 7 buts en 12 sélections : il avait d'ailleurs trompé Steve Mandanda lors du dernier Allemagne / France (2-2) en 2017.

Vice-champion d'Allemagne la saison dernière

Cette saison, Leipzig vient de reprendre la 4e place de son championnat après 2 succès consécutifs, dont l'un face au Bayern Münich. Après sa 2e place l'an dernier, cette saison est plus difficile mais Leipzig tient le rythme et semble bien parti pour une nouvelle qualification en Ligue des Champions. Le club entraîné par l'autrichien Ralph Hasenhüttl compte déjà plusieurs scalps de prestige en Coupe d’Europe : une victoire 4-1 par ex à Monaco en phase de poules de Ligue des Champions, mais aussi l’élimination d’un des grands favoris de l’Europa league, Naples, ou encore du Zénith Saint-Pétersbourg au tour précédent.

Sa marque de fabrique : le jeu, justement. Il doit être à l’image de la boisson énergisante : il doit donner de l’adrénaline. Un jeu offensif, des contre-attaques rapides, un pressing permanent.  Mais un talon d'Achille peut-être : sa défense, en particulier le repli défensif et les coups de pied arrêtés.