Football

L'OM entrevoit le bout du tunnel avec son succès à Lille, le premier depuis mi-septembre

Par Tony Selliez, France Bleu Provence dimanche 25 octobre 2015 à 22:41

A l'image d'un Rémy Cabella combatif, l'OM semble renaître de ses cendres
A l'image d'un Rémy Cabella combatif, l'OM semble renaître de ses cendres © Radio France - Tony Selliez

L'OM met enfin un terme à sa série noire de cinq matchs consécutifs sans succès en championnat. En s'imposant à Lille, 2 buts à 1, sur le terrain de la meilleure défense du championnat, Marseille retrouve le chemin qui mène à la sérénité. À condition d'enchaîner, de confirmer.

Le Stade Pierre Mauroy de Lille s'est au moins découvert une vertu : ressusciter les.. morts-vivants. Apathique à Braga trois jours plus tôt en Europa League, moribond après sept rencontres de suite (toutes compétitions confondues) sans succès, l'OM retrouve enfin la saveur de la victoire (2-1). Marseille ne s'était plus imposé en Ligue 1 depuis le 13 septembre face à Bastia.

Batshuayi leader du classement des buteurs

De l'envie, de l'intensité, et une efficacité offensive retrouvée, l'OM n'oubliera pas non plus de ce déplacement à Lille des signés récurrents de fragilité défensive. Mais l'essentiel est assurée, et logiquement. C'est d'ailleurs la première victoire de l'OM en déplacement, cette saison (en Ligue 1).

"Il faut parfois nous rentrer dedans, pour qu'on fasse bien les choses". Rémy Cabella

A la 37ème minute, Lucas Silva régale, le Brésilien sert Alessandrini sur une louche délicieuse par-dessus la défense nordiste ; l'ancien Rennais trouve le poteau d'Enyeama, mais Batshuyai a suivi, et ouvre le score. C'est le huitième but de la saison du Belge, seul en tête du classement des buteurs du championnat. Et Batshuyai est ensuite altruiste, c'est lui qui décale Alessandrini pour le but du break (56ème minute), d'une frappe enroulée aux petits oignons et déposée dans la lucarne du gardien nigérian du LOSC. 

Sado-maso l'OM ?

Corchia, d'une montée rageuse, finit par se jouer d'un Benjamin Mendy dont le corps semble possédé par le fantôme d'un Taye Taïwo des mauvais jours  ; le défenseur Lillois est récompensé et réduit le score (71ème). Lille pousse et fait trembler l'OM. Michel multiplie les changements, densifie son milieu, les Marseillais écopent et colmatent les brèches et finissent par obtenir un succès largement mérité.

"On a été solide, on aurait pu mieux négocier et tuer ce match", reconnaît Steve Mandanda. Le capitaine marseillais précise aussitôt que "dans la douleur, ça fait encore plus de bien".  Un discours qui fait écho à un aveu de Rémy Cabella, interrogé sur la pique lancée par son entraîneur Michel, la veille ; l'Espagnol semblait chercher où étaient les "hommes" dans son vestiaire. "Il faut parfois nous rentrer dedans, pour qu'on fasse bien les choses", explique ainsi Cabella. 

Trois suspendus face à Nice

Plus efficace dos au mur, l'OM ? A ce petit jeu, la saison risque d'être longue et angoissante. Mais Marseille a dévoilé une bonne partie de son potentiel au stade Pierre Mauroy. Reste à régler d'urgence des errements défensifs encore trop récurrents. Sur ce déplacement, Michel avait choisi d'écarter et Rekik et Dja Djdédjé. La charnière Nkoulou / Rolando n'a toujours pas rassuré. Et Mendy n'est plus que l'ombre de lui-même en ce moment.

La prestation réalisée à Lille va aussi d'autres traces dont Michel se serait bien passé. Alors qu'ils étaient sous le menace d'une suspension en cas d'avertissement, comme quatre autres de leurs coéquipiers, trois Marseillais ont reçu un carton jaune de la main de Tony Chapron. Nkoulou, Cabella et surtout Lassana Diarra sont automatiquement suspendus pour la réception de Nice (08 novembre, 13ème journée de championnat). Soit un joueur cadre par ligne ; un vrai coup dur.

En attendant, l'OM grignote deux places et se retrouve quatorzième (12 points). La première partie de tableau n'est plus que quatre points devant... une dixième place occupée par Nantes, le prochain adversaire de l'OM justement, dimanche à la Beaujoire (1er novembre, 21h).