Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

L'OM rivalise avec Monaco mais sans pouvoir mettre la main sur la deuxième place du championnat

lundi 29 janvier 2018 à 1:06 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

L'Olympique de Marseille et l'AS Monaco ont fait le spectacle ce dimanche soir au stade Vélodrome, à l'occasion de la 23e journée de Ligue 1. Mais le résultat nul 2-2 les empêche de ravir la place de dauphin à l'Olympique Lyonnais, pourtant battu (1-3) quelques heures plus tôt à Bordeaux.

Les supporters marseillais ont encore rivalisé d'imagination pour OM / Monaco, comme ici Virage Sud avec ce tifo en l'honneur du brésilien Luiz Gustavo
Les supporters marseillais ont encore rivalisé d'imagination pour OM / Monaco, comme ici Virage Sud avec ce tifo en l'honneur du brésilien Luiz Gustavo © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Les 52 000 spectateurs du Stade Vélodrome auront au moins vu des buts et un scénario dense, haletant, et renversant. Mais l'Olympique de Marseille n'a pas su profiter du faux pas de Lyon battu à Bordeaux dans l'après-midi (1-3) pour s'emparer seul de la 2e place de Ligue 1.

Il ne fallait surtout pas arriver en retard au stade. Ni traîner à la buvette à la mi-temps. Les entames de la 1ere comme de la 2e période ont connu une rare intensité. 

"C'est deux points de perdu au vu des occasions de but, mais on a vu un match de très haut niveau, deux belles équipes qui se sont rendu coup pour coup, de l'intensité, un rythme élevé, c'était niveau Ligue des champions. Je suis déçu du résultat, mais on gagne un point sur Lyon, et on laisse Monaco derrière." Rudi Garcia

Dès la 4e minute, Monaco ouvre le score sur sa première occasion : sur un contre à la vitesse de l'éclair, Keita Baldé ajuste Steve Mandanda, après un bon service de Djibril Sidibé, qui venait d'intercepter une passe trop courte de Dimitri Payet. Mais Adil Rami, d'une tête rageuse égalise pour l'OM.. seulement 3 minutes plus tard.

"On a démontré qu'on était au niveau, on n'a pas à rougir, c'était un match avec des occasions des deux côtés, avec la sensation que ça pouvait basculer d'un côté ou de l'autre à tout moment" Florian Thauvin

En seconde période, c'est cette fois Marseille qui pense prendre les rênes de la partie. Dès la 47e minute, Valère Germain d'une tête piquée au premier poteau donne  l'avantage à son équipe, sur un coup franc de Dimitri Payet. Mais là encore, l'avantage ne dure que quelques instants. A la 51e minute, Fabinho mystifie la défense de Rudi Garcia, et égalise à son tour.

"Après la défaite de Lyon, on s'est dit que la bonne opération était peut-être pour nous, au bout du compte, il y a un peu de déception, même si on est fier de ce qu'on a fait, car on reprend un point aux Lyonnais. On n'a pas mené assez longtemps, on a tous des regrets. Il faudra gagner la semaine prochaine pour continuer à mettre la pression" Valère Germain

L'OM rate l'occasion, donc, de doubler Lyon dans la course à la 2e place.. mais aussi de distancer les monégasques.

Marseille rejoue vendredi, encore à domicile, cette fois contre Metz (20h45). Il faudra aux hommes de Rudi Garcia vraiment savoir s'imposer cette fois. Pour regarder tranquillement dans leur canapé, dimanche, le choc entre... Lyon et Monaco (21h) au Stade Louis II.