Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'OM s'envole vers la Ligue des Champions

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse, France Bleu

En renversant Lille (2-1) dimanche soir, les Marseillais (2e), longtemps en difficulté, créent un gouffre dans la course à la qualification pour la Ligue des Champions. Ils possèdent désormais 11 points de plus que le 3e (Rennes) et 12 de plus que le 4e (Lille). Ça commence vraiment à sentir bon !

Souvent critiqué, Valère Germain est décisif dans le succès de l'OM, en étant présent sur les deux buts marseillais
Souvent critiqué, Valère Germain est décisif dans le succès de l'OM, en étant présent sur les deux buts marseillais © Maxppp - SPEICH Frédéric

André Villas-Boas avait expliqué vouloir "vendre du rêve" en espérant que son équipe puisse mettre Lille, un concurrent direct qui avait retrouvé la pêche, à 12 longieurs. Le succès de ses ouailles chez les Dogues va au-delà de ça. Au rêve, l'équipe du Lusitanien ajoute les émotions, les vraies, celles que l'on déguste avec parcimonie, une à deux fois l'an. Car la magie du foot a opéré, ce dimanche soir, dans le froid et le vent nordiste, mais dans un stade au toit fermé.

"Après les galacticos du PSG, l'OM est la meilleure équipe de la Ligue": André Villas-Boas

Deux minutes de pure folie!

La saison de l’OM a probablement basculé en deux minutes. 120 secondes, entre les 60e et 62e minutes. Deux minutes durant lesquelles les olympiens, menés au score logiquement depuis la 51e (but d’Osimhen) ont inscrit deux buts pour retourner des lillois pourtant sûrs d’eux. Des dogues qui venaient de voir l’OM manquer un penalty par Rongier (59e), détourné par le gardien des Dogues Maignan, et qui se dirigeaient tout droit vers un succès mérité. Les phocéens ont en fait surgi au moment où personne ne les attendait.

UN match au scénario de folie

Dans l'ordre, un corner de Sanson effleuré par Germain et qu'un dogue place dans ses buts (67e). "On a senti que les lillois commençaient à douter souligne Valentin Rongier, toujours à la recherche de son premier but avec l'OM. On a augmenté le pressing et on a pris le dessus psychologiquement."

"C'est un peu fou que l'on se retrouve à mener 2-1 dans ce match". Valère Germain.

Ensuite, un amour de centre de Germain pour un plat du pied au premier poteau de Bénédétto (69e). En deux minutes, l'OM renverse le LOSC. "C'est vrai que c'est un peu fou que l'on se retrouve à mener 2-1 dans ce match sourit Valère Germain. Mais cela prouve que l'on a un état d’esprit irréprochable et revanchard par rapport aux saisons passée. On veut vraiment cette place." La deuxième, à laquelle les Olympiens n'ont jamais été autant accrochés.

11 points d'avance, 13 matches à jouer

À 13 matches du terme de la saison, les Marseillais comptent 12 points d’avance sur le 4e, Lille. S’ils ne se croient pas trop beaux et donc arrivés trop tôt, l’hymne de la Ligue des Champions résonnera de nouveau boulevard Michelet en septembre prochain, sept ans après. On repensera alors avec gourmandise à ces deux minutes de folie en terre lilloise.

Les supporters de l'OM mettent l'ambiance à Lille

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu