Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L’OM sans filet à Caen

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse
Caen, France

Puisque la 6e place de Ligue 1 n’est pas encore une garantie de qualification européenne, l’Olympique de Marseille doit viser plus haut encore. Et en attendant le résultat de Bordeaux, le mieux est encore de s’imposer à Caen ce dimanche après-midi.

Rudi Garcia, entraîneur de l'Olympique de Marseille
Rudi Garcia, entraîneur de l'Olympique de Marseille © Radio France - Tony Selliez

Comme la semaine dernière, dans sa lutte à distance avec Bordeaux, l’OM ouvre le bal ce dimanche. Marseille joue à Caen à 15h, et les Girondins dans la foulée (17h) à Dijon. Avant ces matchs, Marseille est 6e avec déjà 3 points de retard sur Bordeaux et 5 sur Lyon, qui s’est imposé à Angers (2-1) vendredi.

Certes, l’OM revient de loin. Quand Rudi Garcia s’installe fin octobre dernier sur le banc phocéen –et il aime le rappeler- Marseille végète en deuxième partie de tableau. Depuis, le club a redressé la tête et revu ses ambitions à la hausse. L’Europe lui tend désormais les mains, mais finalement peut-être seulement par un trou de souris.

Et ces dernières semaines, les coéquipiers de Bafé Gomis –de retour ce soir après sa suspension- jouent plus que jamais sur courant alternatif.

"Inconsciemment, on n’en fait pas assez, je pense." Rudi Garcia

Pour ne pas dépendre du résultat de la finale de Coupe de France entre le PSG et Angers et donc espérer un succès parisien (qui offrirait l’Europe au 6e du championnat et pas au finaliste de la Coupe de France), l’Olympique de Marseille n’a d’autre choix que de viser mieux que cette 6e place dans sa course à une qualification européenne.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L’OM petit bras en déplacement

Mais à Nancy encore la semaine dernière (0-0), l’OM a déçu en ne jouant vraiment qu’en seconde période. Un scénario qui se répète ces dernières semaines, si l’on excepte l’éclatant succès 4-0 face à St-Etienne au Vélodrome.

«ça se joue beaucoup dans la tête, il faut avoir une détermination sans faille dès la première seconde quel que soit le contexte. C’est sûr que quand on est au stade Vélodrome, devant nos supporters ça aide. On doit jouer à l’extérieur comme à domicile, et on travaille pour ça » Rudi Garcia

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le bilan de l’OM à l’extérieur ? Très simple. Seulement 3 victoires. Et encore : à Bastia, Dijon et Lorient, autant de clubs en difficulté. En clair : pas un seul coup d’éclat chez une formation de la première partie de tableau.

Ça tombe presque bien : le Stade Malherbe de Caen est à la peine en cette fin de saison. Les Normands n’ont plus gagné depuis le 26 février (1-0) à St-Etienne.

« Est-ce que c’est une équipe qui n’est pas meilleure dos au mur ? A chaque fois qu’on l’a été, on a été plutôt bon et on a bien répondu. Là on y est. Donc… c’est bien ! » Rudi Garcia

Choix de la station

À venir dansDanssecondess