Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'OM stoppé à 6 victoires

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse

Incapables de battre Metz (1-1) ce samedi en Lorraine, les marseillais, pas dans un bon soir, ne rêvent plus de la série historique de 8 succès de suite. Ce point grignoté, grâce notamment à un arrêt sur pénalty de son gardien Pelé, permet à l'OM d'assurer sa 2e place à la trêve.

L'arrêt de Pelé sur le pénalty messin de Diallo (50e) est le tournant de cette rencontre
L'arrêt de Pelé sur le pénalty messin de Diallo (50e) est le tournant de cette rencontre © Maxppp - SPEICH Frédéric

Sur le coup, on se dit que la sortie de Mandanda, à la demi-heure, pour une cheville droite touchée à la suite d'une légère glissade, n'est vraiment pas un bon signe pour un OM jusque-là 

moribond, à des années lumières de sa seconde période, par exemple, il y a six jours, face à Bordeaux. A ce moment-là, le score est encore nul, à l'image de la rencontre, qui se déroule par un vent glacial. Il reste une heure à jouer et on prédit alors le tournant du match.

La cheville de Mandanda "n'a pas trop gonflée" selon André Villas-Boas, qui espère son retour face à Nîmes, samedi prochain
La cheville de Mandanda "n'a pas trop gonflée" selon André Villas-Boas, qui espère son retour face à Nîmes, samedi prochain © Maxppp - SPEICH Frédéric

Et ce n'est pas parce que Steve (Mandanda) est sorti qu'on avait le moral dans les chaussettes Valère Germain

Car perdre son gardien, capitaine, et l’une de ses meilleurs éléments de la saison est un coup dur pour les marseillais, de plus, assez mauvais. Mais pas du tout à entendre Valère Germain: "On a une grande confiance en Yo (Pelé), il nous a fait énormément de belles choses à l'OM. Et ce n'est pas parce que Steve (Mandanda) est sorti que l'on avait le moral dans les chaussettes raconte l'attaquant, passeur décisif d'une belle passe en retrait pour Radonjic (70e), pour l'égalisation de olympienne. En plus, Yo a peut-être changé le cours du match. C'était un arrêt important."

Pelé, remplaçant décisif, en détournant un pénalty

Pénalty magnifiquement détourné par Pelé, qui permet à l'OM de toujours y croire

Et quel arrêt, pour celui qui est surnommé l'Albatros, en raison de son envergure colossale du fait de sa taille (1,86m)! Une énorme détente de Yohan Pelé, au ras de son poteau droit, et qui avait "déjà choisi ce côté-là. Cela a payé et c'est bien car cela permet de rester à 0-1 et de relancer notre match en espérant égaliser rapidement. C'était important pour ça et cela fait plaisir d'aider l'équipe." Car sans cet arrêt, l'OM ne serait jamais revenu. Là, les marseillais sont toujours vivants (50e), même revigorés. Ils égalisent 20 minutes plus tard, grâce aux deux autres entrants, comme Pelé, Germain servant Radonjic.

L'OM assuré de rester 2e à la trêve

Cette petite prestation de l'OM, qui confirme avoir du mal sur le terrain de mal classés (match nul à Dijon (0-0), revers à Amiens (1-3), permets aux olympiens de compter 35 points après 18 journées. Et d'assurer leur 2e place à la trêve, à la mi-temps du championnat. Quasi impensable pour beaucoup de fans marseillais il y a encore quatre mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu