Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'union sacrée décrétée autour des Girondins de Bordeaux, englués dans le bas du classement

-
Par , France Bleu Gironde

Alors que les Girondins de Bordeaux réalisent leur pire saison depuis 25 ans, les joueurs, les supporters et la Ville de Bordeaux en appellent à l'union sacrée autour du club. Les Marine et Blanc sont 15e à six journées de la fin du championnat et n'ont que six points d'avance sur la zone rouge.

Le Château du Haillan siège des Girondins de Bordeaux
Le Château du Haillan siège des Girondins de Bordeaux © Radio France - Camille Huppenoire

Aux Girondins de Bordeaux, la plaie est béante. Trop pour qu'elle cicatrise lors des six journées restantes de Ligue 1, alors chacun essaie de la colmater comme il peut. Dans un communiqué, la Ville de Bordeaux encourage son club phare en faisant référence à l'anniversaire qu'il doit fêter en octobre prochain. "L’année des 140 ans du club des Girondins de Bordeaux ne peut pas, ne doit pas, être celle de la rétrogradation sportive en Ligue 2 qui serait, pour toutes celles et tous ceux qui partagent la même passion pour notre club et ses valeurs historiques, une immense déception", rappelle la municipalité.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La menace de la relégation en Ligue 2 plane au-dessus des Girondins depuis quelques matchs seulement. Les Marine et Blanc pointent actuellement à la 15e place du championnat avec six points d'avance sur le premier relégable, Nîmes. Pire, ils restent sur 10 défaites lors des 12 dernières rencontres (toutes compétitions confondues). Pour couronner cette litanie de statistiques négatives : les Girondins de Bordeaux sont en train de réaliser leur pire saison lors des 25 dernières, avec 36 points en 32 matchs. 

Contrer la morosité ambiante

Après maintes tentatives de remobilisation du groupe, Jean-Louis Gasset a finalement laissé faire ses joueurs. Lui qui assure depuis le début de la saison que son discours passe auprès de son groupe a reconnu qu'il n'y avait "pas que le discours de l'entraîneur. Il donne un cadre et une feuille de route et après les joueurs sont réceptifs ou non. Là, j'ai senti des gens qui ont parlé et qui ont donné l'aval sur cette mentalité". Il ajoute que les joueurs ont pris conscience de la situation. "Mieux vaut tard que jamais. Si c'est le cas et qu'on prend les points pour le maintien, ça sera très positif."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'entraîneur bordelais a bien tenté de créer un électrochoc au cours de la saison, en changeant plusieurs fois de braquet. Rien n'y a fait. Son gardien, Benoît Costil, s'est exprimé en conférence de presse, ce vendredi, ce qui en dit long sur la crise qui s'installe au club. Cela faisant plus d'un an qu'il n'était pas venu parler à la presse. "J'avais besoin de me re-concentrer sur moi-même, sur mon corps et ma tête", a souligné l'ancien capitaine des Girondins de Bordeaux. Cette passation du brassard à Laurent Koscielny l'a amené à réfléchir mais "ça ne m'a pas blessé, assure l'international français. Ça m'a fait quelque chose quand même mais c'est certainement le plus expérimenté des capitaines de Ligue 1 qui l'a repris derrière moi", ajoute Benoît Costil en faisant référence à Laurent Koscielny.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le portier des Girondins de Bordeaux dit être "pour l'union sacrée et que tous ensemble on s'en sortent. C'est dans les moments difficiles qu'on voit le vrai visage des gens. Sortons tous ensemble de cette situation car on est tous dans le même bateau". Il assure que Bordeaux sera en Ligue 1 l'an prochain grâce à la mobilisation de tout le monde. Mais il souhaite que le discours soit plus positif dans le vestiaire. "Il faut arrêter de voir que du noir car on a montré qu'on valait mieux que ça. Quand vous voyez tout en négatif, ça n'amène rien de bon. Aujourd'hui, il est temps de passer à autre chose et d'avancer", demande Benoît Costil. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess