Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L1 - 37e journée | Arribagé : "Terminer le travail à Guingamp"

-
Par , France Bleu Occitanie

Avec cinq points d'avance sur la zone de relégation, Toulouse a fait un grand pas vers le maintien en Ligue 1 en battant Lille (3-2) le week-end dernier. Reste à l'assurer mathématiquement en ramenant des points de Guingamp samedi (21 heures) pour la 37e et avant-dernière journée.

FBToulouse Dominique Arribagé  nouvel entraineur du TFC et Olivier Sadran le président du club
FBToulouse Dominique Arribagé nouvel entraineur du TFC et Olivier Sadran le président du club © Radio France - olivier lebrun

France Bleu Toulouse : Après le scénario et la victoire contre Lille (3-2) au Stadium le week-end dernier, est-ce qu'il a fallu lutter contre l'euphorie ?

Dominique Arribagé : C'est vrai que ça a été super positif ce qu'on a pu faire. La façon dont on a réussit à renverser le match, la façon dont on a réussit à enflammer ce Stadium où il y avait une ambiance incroyable avec des émotions agréables à vivre. Et donc oui forcément digérer ça, en ayant toujours en tête que nous ne sommes pas maintenus, mathématiquement. Il faut donc terminer ce beau travail qu'on a fait depuis le début et le gâcher serait vraiment terrible. Mais ma philosophie, c'est améliorer ce qu'on a peut-être pas bien fait. L'objectif de progresser. Chose qu'on de façon significative à chaque sortie donc on a travaillé sur nos points à améliorer.

Depuis votre arrivée sur le banc, l'équipe marque beaucoup de buts. C'est l'une des clés de votre réussite ?

C'est vrai, c'est un secteur qui fonctionne. On se procure des occasions. C'est le but à chaque match. Comment faire mal à l'adversaire ? Mais aussi comment le contenir donc ce sont les deux paramètres travaillés la semaine. Mais aujourd'hui ça marche pas trop mal devant oui.

La Bretagne, ça vous gagne. Cette saison Toulouse s'est imposé à Rennes, à Nantes et à Lorient. C'est un signe ?

(Il sourit). Oui, on m'a aussi annoncé d'autres chiffres notamment qu'on a toujours perdu à Guingamp. On fera donc en sorte de poursuivre une stat ou d'interrompre une autre (il rigole). Plus sérieusement on y va pour faire un résultat face à une équipe qui joue son dernier match à domicile qui va vouloir valider une super saison pour eux. Ils ont fait un parcours en Coupe d'Europe magnifique par rapport à leur effectif. On pensait d'ailleurs que ça allait être compliqué pour eux en championnat en laissant autant d'énergie. Ils ont fait un parcours en coupe très performant. Je pense qu'ils veulent fêter ça avec leur public. Je pense que le stade sera plein et ce sera, à mon avis, bien bien chaud.

S'éviter le match de la peur, une semaine plus tard, contre Nice au Stadium. Ca permettrait d'être plus tranquille, plus serein pour la dernière journée de championnat ?

Oui. On a la possibilité de se maintenir samedi. J'espère qu'on ne va pas laisser passer notre chance mais si catastrophe arrive, il faudra se mobiliser sur Nice mais je crois, dans tous les cas, qu'on est prêt à ça. Quand j'ai pris l'équipe, on savit que ce serait dur, jusqu'au bout. On a une pression du résultat pour se maintenir mais je crois qu'elle ne nous inhibe pas pour l'instant, donc à nous d'aller chercher ce qu'on veut obtenir.

A LIRE AUSSI :Ligue 1 (J36) | Au terme d'un match fou, Toulouse renverse Lille (3-2) et se rapproche du maintienFoot | Le classement de Ligue 1

Choix de la station

À venir dansDanssecondess