Football

L1 : A Toulouse, les Girondins de Bordeaux sortent l'atout Toulalan

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde samedi 20 août 2016 à 8:00

Jérémy Toulalan lors d'un entraînement au Haillan.
Jérémy Toulalan lors d'un entraînement au Haillan. © Maxppp - Maxppp

Privé pour cause de suspension d'un début victorieux à domicile avec son nouveau club face à Saint-Etienne, l'ancien international attaque ce samedi (20h) au Stadium la seizième saison de sa carrière. C'est peu dire que Bordeaux compte sur lui.

Le gamin qui avait fait ses débuts professionnels avec Nantes en mars 2002 sur la pelouse du Bayern de Münich en Ligue des Champions a bien grandi. Lyon, Malaga et Monaco ont profité de sa qualité technique, de son sens du placement, de son intelligence de jeu et c'est Bordeaux qui l'accueille aujourd'hui, à bientôt 33 ans.

Avec lui, les Girondins espèrent tenir le joueur qui va permettre de trouver le bon équilibre dans une équipe jeune, qui a manqué de maturité la saison dernière et même samedi passé face à Saint-Etienne (3-2) en encaissant deux buts dans le dernier quart d'heure. "Il s'adapte très très vite, rappelle son entraîneur Jocelyn Gourvennec autre ancien de la maison nantaise, c'est un joueur de très haut niveau, qui rassure ses partenaires et qui rend les autres meilleurs".

Après Plasil, Bordeaux tient un deuxième "papa"

Suspendu le weekend dernier, Jérémy Toulalan (330 matches en L1) devrait débuter au Stadium au cœur du jeu, sans doute associé à un autre vieux briscard de la Ligue 1, Jaroslav Plasil. Un tandem censé donner une assise au onze girondin et qui sera précieux face à Toulousains déterminés à réussir leur première sortie à domicile.

Jérémy Toulaln en amical face à Lorient début août. - Maxppp
Jérémy Toulaln en amical face à Lorient début août. © Maxppp - Maxppp

"C'est ce qui nous fallait, avoue le milieu de terrain Thomas Touré, on avait besoin de quelqu'un qui nous apporte cette expérience là. Avec Jaroslav Plasil, ce sont les deux 'papas' de l'équipe. Ils savent ce qu'ils font et nous on essaie de les suivre".

Avec Toulalan, Bordeaux a misé sur une valeur sûre, un joueur précieux venu en Gironde "_prendre du plaisir au quotidien et en donner aux supporter_s". Après une saison bien morose sanctionnée d'une onzième place, ils n'attendent que ça.