Football

L2 : Ce qu'on peut souhaiter au Stade Brestois pour 2016

Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel vendredi 8 janvier 2016 à 9:00

Brest avant battu Nîmes 2-0 à l'aller
Brest avant battu Nîmes 2-0 à l'aller © Maxppp - Patrick Tellier / Le Télégramme

Cette saison, il nous agace un peu... Mais comme, au fond, on l'aime bien, voici les cinq choses que l'on souhaite au Stade Brestois pour 2016, qu'il commence par un déplacement à Nîmes.

Deux matchs de suite tu gagneras !

Sans une série de résultats positifs, Brest n'a rien à attendre de ce championnat. Le souci, c'est que le Stade Brestois n'a jamais aligné plus de trois matchs sans défaite depuis le début de la saison. Et il n'a pas aligné deux victoire de suite (hors coupe de France) durant tout 2015.

Ni Alex Dupont, ni les joueurs ne peuvent vraiment expliquer pourquoi. Le fait est que cette saison, après leur sept victoires, les Brestois ont enchaîné sur deux nuls et cinq défaites ! Juste avant la trêve, la défaite face à Clermont a annulé les effets de la solide victoire obtenue à Evian Thonon Gaillard une semaine plus tôt.

"On rencontre un problème à être efficace durant nos bonnes périodes" explique Alex Dupont. C'est d'autant plus rageant que la course à la troisième place, derrière Dijon et Nancy, est très ouverte.

Est-ce que ce sera pour janvier ? Après Nîmes, Brest recevra le leader Nancy, avant d'enchaîner avec deux relégables : le Paris FC puis Ajaccio.

Moins de buts tu offriras

C'est également une des raisons pour lesquelles le Stade Brestois n'a jamais pu enchaîner. Solide comme du fer au même moment de la saison dernière, la défense brestoise a pris la fâcheuse tendance à être trop tendre.

Deux erreurs de relance ont offert deux buts à Clermont, une défense trop large a profité à Saint-Brieuc. A Laval, un ballon perdu au milieu de terrain et une contre-attaque ont coûté cher. Et cette liste de buts évitables pourtant encaissés est loin d'être exhaustive. "Il faut être plus compétiteur" peste Dupont.

Lundi soir, en amical à Plabennec, Brest a encore craqué sur un coup de pied arrêté en début de match. "La concentration est un élément du jeu, de la performance. Il faut être plus performant dans ce domaine", explique Alex Dupont.

Ton effectif tu remodèleras

Avec quasiment 30 contrats pros, Brest dispose d'un effectif riche. Avec tout ce que ceci peut entraîner comme difficulté à le gérer au quotidien... Heureusement que ce groupe-là vit bien.

Mais désormais, la veille des matchs, Alex Dupont isole le groupe retenu pour préparer au mieux les matchs. Pas sûr que tout le monde le vive bien.

Le mercato peut être l'occasion d'alléger ce groupe.Encore faut-il que les joueurs, aux faibles temps de jeu, trouve un point de chute. Quant aux jeunes joueurs, ils pourraient être prêté afin de s'aguérir.

Et pourtant, l'effectif brestois est parfois bancal. Les blessures simultanées de Bélaud et Sankoh, en décembre, ont montré que Brest avait certains manques. Doumbia et Ranneaud, qui les ont suppléés au poste de latéral droit, sont des joueurs "recyclés" à ce poste. Au contraire, les postes offensifs sont très fournis et les recrues de l'été (Koubemba, Joseph-Monrose, Platje) n'apportent  pas satisfaction. 

Du plaisir à Le Blé tu nous offriras

Durant la première moitié de saison, le Stade Brestois a réalisé quelques matchs bien maîtrisés... à Créteil, à Annecy, etc.

A Le Blé, on n'a que trop peu vibré : contre Nîmes et Tours. Contre Lens peut-être... Brest s'est rarement montré impérial dans son jardin.

Autre chiffre : Brest n'a jamais égalisé durant la première moitié de saison ! Cinq fois cette saison, le Stade a concédé l'ouverture du score. Il n'est jamais revenu à égalité ! Il n'a réussi qu'une seule fois à réduire le score à 1-2. C'était contre Valenciennes, à la... 98e minute ! Grâce à un but de Youssef Adnane, l'une des rares satisfactions avec son bon ratio buts/matchs : six en douze disputés.

Avec tes supporters tu dialogueras

Clermont a mis en évidence un curieux contraste : jamais Le Blé n'avait enregistré tant de spectateurs en 2015 avec 12.494 spectateurs. Jamais l'ambiance n'avait été si calme en raison du boycott des associations de supporters, ultras ou non.

Ces associations feront leur retour dimanche, à l'occasion du match de Gambardella. Mais rien n'indique qu'elle seront là contre Nancy.

Clermont a démontré le fossé creusé entre le club et ces associations. Personne, au club, n'est spécifiquement chargé de discuter avec ces dernières... Elles ne font pas gagner une montée, mais elle peuvent permettre de faire basculer un match...

Nîmes Olympique - Stade Brestois sera à vivre sur France Bleu Breizh Izel, ce vendredi 8 janvier, avec Thomas Lavaud et Greg Robin dès 19 heures 15

Partager sur :