Football

L2 : Le Stade Brestois s'en sort encore très bien

Par Thomas Lavaud et Jean Saint-Marc, France Bleu Breizh Izel mardi 15 septembre 2015 à 1:22

Koubemba et Battocchio, les deux buteurs brestois du soir
Koubemba et Battocchio, les deux buteurs brestois du soir © Max PPP - Patrick Tellier / Le Télégramme

Brest a remporté son troisième match de la saison à domicile, en battant Lens en match décalé de la 6e journée de Ligue 2. Mais le jeu proposé a encore été d'une trop grande pauvreté.

Ce Stade Brestois a décidément beaucoup de réussite. Comme lors du dernier match à Le Blé, il a livré une prestation qui nous laisse sur notre faim. Comme face à Ajaccio, il l'a emporté par la plus petite des marges. Et il ne pointe qu'à un petit point de Nancy, le troisième.

"Je prends de plus en plus de confiance" - Joan Hartock

Brest a le mérite d'avoir été réaliste. Il a marqué deux buts en s'étant créé, tout au plus, cinq occasions. Le contraire du RC Lens, qui a collectionné les occasions franches, mais est tombé sur un Joan Hartock de gala dans les buts brestois. Le goal brestois la joue modeste après le match : "ce n'est pas que moi ! Il y a les gars (les défenseurs) qui me rassurent, donc j'essaye de leur redonner cette confiance ! Au fur et à mesure je prends de plus en plus de confiance, ça fait du bien d'enchaîner alors que l'an dernier je ne faisais que des bouts de match et des matches en coupe !"

L'autre Brestois du match est Kevin Koumbemba. Le joueur prêté par Lille a enregistré un but (son deuxième en deux matches) et une passe décisive. Il a ouvert le score contre le cours du jeu en reprenant une frappe un peu manquée de Battocchio, qu'il a expédié du gauche sous la barre transversale en première intention (39e). Et il a servi ce même Battocchio, à l'entrée de la surface après un service d'Alphonse, pour le but du 2-0 (65e).

Lens, avant-dernier au coup-d'envoi, a su réagir après le 4-0 encaissé à domicile lors de la dernière journée. Mais il a bien trop gâché, malgré toute l'activité déployée par Mathias Autret, qui retrouvait un club où il a été, en partie, formé.

"On ne pourra pas défendre comme ça toute une saison !"

Brest, aligné en 4-3-3 avec Battocchio en pointe au milieu, éprouve beaucoup de difficultés face au 4-4-2 avec milieu en losange de son adversaire. N'arrivant pas à jouer dans les pieds, ni à trouver Platje en pointe, il s'en est trop souvent remis au jeu long en première période. En seconde période, il a aussi trop laissé le ballon à son adversaire, constat déjà fait contre Ajaccio ou le Paris FC.

Face à de nombreuses occasions lensoises, les brestois ont parfois eu chaud...  Le défenseur central Maxime Brillault : "leur jeu direct, avec du gabarit, peut faire mal. On a su répondre présent dans ce secteur là même si sur la fin on a reculé... Et on peut être vulnérables sur des coups de pied arrêtés. Il faut travailler cette maîtrise collective lors des bonnes séquences et quand il faut mettre le pied sur le ballon. On ne pourra pas défendre comme ça toute une saison !  Je pense que c'est usant... Et puis on n'est pas à l'abri d'un ballon mal renvoyé ou des qualités dans le jeu aérien de l'adversaire."

Une fois de plus, Brest s'en sort bien. Avec cette troisième victoire en trois match à Le Blé, il passe de la 12e à la 4e place du classement. Mais il n'est pas plus avancé sur la construction de son jeu. Et il aura peu le temps de travailler puisqu'il rejoue dès vendredi, à Gueugnon, contre Bourg-en-Bresse.