Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réveil trop tardif et nouvelle défaite pour la Berrichonne de Châteauroux face à Guingamp

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

La Berrichonne est plus que jamais bonne dernière de Ligue 2 après une nouvelle défaite 3 buts à 2, lors de la 19ème journée de Ligue 2. Cette fois le bourreau s'appelle Guingamp et n'était pourtant pas imprenable à Gaston Petit.

Les bretons s'imposent 3 buts à 2 face à la Berrichonne
Les bretons s'imposent 3 buts à 2 face à la Berrichonne © Maxppp - Thierry Roulliaud

Résumons assez simplement le scénario de cette rencontre entre Châteauroux et Guingamp avant d'entrer dans le détail : rien ou pas grand chose pendant près d'une heure, puis le chaos. Il faut dire que l'enjeu pour les deux équipes avait de quoi faire douter les deux effectifs : la berri était déjà vingtième au coup d'envoi, Guingamp était seizième. Pour Châteauroux l'idée était donc de prendre des points dans l'urgence tandis que les bretons avaient la même idée, eux qui ont habitué leurs supporters à d'autres combats dans leur histoire.

Début de match très calme donc entre deux blocs bien en place et soucieux de ne pas prendre de but avant de penser à en marquer un. Côté berrichon, Ylyas Chouaref se montre remuant sur son côté gauche, Châteauroux a plutôt la possession du ballon mais les rares tentatives de frappe passent loin du cadre breton. Une première mi-temps sur laquelle il n'est pas nécessaire de s'arrêter plus longtemps.

Guingamp a allumé la mèche avant le réveil berrichon

C'est donc en seconde mi-temps que le feu d'artifice va être tiré côté breton. Il a plutôt l'effet d'une grande douche froide pour la berri dans un froid de canard. Frappe sèche et limpide de Rodelin pour la 58ème minute et Guingamp ouvre le score. Onze minutes plus tard l'avant centre Pierrot double la marque suite à une perte de balle évitable de la défense berrichonne. Avant le dernier coup de boutoir : nous sommes à la 74ème minute, la défense castelroussinne, transparente, laisse un boulevard à Ngbakoto qui tire seul face au but et marque. 3-0, et rien à dire : la soirée tourne au cauchemar pour Châteauroux. Mais après le cauchemar vient le réveil.

Châteauroux n'a pas baissé les bras mais s'incline une nouvelle fois

Plus rien ou presque dans le jeu, aucune action dangereuse pour Châteauroux et pourtant Rémi Mulumba, de loin le meilleur berrichon sur l'ensemble du match réduit le score sur coup franc direct à l'entrée de la surface bretonne à la 75ème minute. Avant une superbe frappe de Christopher Operi quatre minutes plus tard, sur le côté gauche de la surface bretonne à une trentaine de mètres du but. La balle part vite se glisser dans la lucarne droite du gardien adverse battu. Dès lors Châteauroux tente tous les coups, se jette sur chaque ballon jusqu'à un tout dernier corner tiré par Mulumba sur lequel même le gardien berrichon Julien Fabri monte pour tenter d'égaliser. Peine perdue, et nouvelle défaite que regrette l'entraineur berrichon Benoît Cauet : "si on n'est pas réguliers sur un match ce sera compliqué. On était dans le match à la mi-temps, je ne comprends pas pourquoi les joueurs sont complètement sortis du match pendant 25 minutes. On se jette dans la bataille à 3-0 avec la folie qui nous a souvent manqué..." 

La Berrichonne est plus que jamais dernière au soir de cette 19ème journée de championnat. "La situation est difficile, pas insurmontable, mais compliquée" ajoute le coach. Il y a urgence à recruter cet hiver pour apporter de la qualité dans cette équipe qui "marque trop peu et prend trop de buts" de l'avis même de Benoît Cauet, qui refuse de dire quels postes seront ciblés en ce mercato d'hiver.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess