Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Berrichonne Football bat Concarneau : « C’est une victoire qui est méritée et c’est sûr qu’elle fait du bien »

-
Par , France Bleu Berry
Châteauroux, France

Les footballeurs castelroussins sont deuxièmes du classement de National, ex-aequo avec Dunkerque. La Berrichonne a battu Concarneau 2-0, samedi 22 avril à Châteauroux. Interview du coach, Olivier Saragaglia.

Olivier Saragaglia savoure la victoire de la Berrichonne Football 2 à 0 contre Concarneau (National)
Olivier Saragaglia savoure la victoire de la Berrichonne Football 2 à 0 contre Concarneau (National)

Olivier Saragaglia savoure sa première victoire en tant qu’entraineur de la Berrichonne football. Il remplace Michel Estevan, le coach titulaire, suspendu à titre conservatoire pendant cinq match.

Après une série de défaites et de matchs-nuls, la Berrichonne Football a battu Concarneau, 2 à 0, grâce à un doublé de Jordan Siebatcheu (50e et 90e + 2) samedi au stade Gaston Petit à Châteauroux. En plus de réjouir les 6.580 spectateurs, cette victoire permet de faire remonter le club dans le classement du championnat de National : il est maintenant deuxième, ex-aequo avec Dunkerque, et donc candidat à la remontée en Ligue 2.

France Bleu Berry : Elle était attendue, cette victoire !

Olivier Saragaglia : « On savait qu’il la fallait. C’est sûr que cette victoire fait du bien mais elle est aussi méritée, je pense, pas seulement sur ce match-là mais sur l’ensemble du travail que les joueurs accomplissent au quotidien. Ils ont été décriés, on n’a pas toujours été bons, c’est vrai, mais franchement c’est un groupe qui bosse, qui croit en la montée et qui veut monter, et là on récolte le fruit de tout ce travail. C’est une victoire qui est méritée et c’est sûr qu’elle fait du bien. »

Les joueurs ont quand même manqué de nombreuses occasions.

« On a eu peur. (Pas trop sur les occasions qu’eux ont pu avoir parce que je n’ai pas le souvenir d’en avoir concédées beaucoup, mais on n’est jamais à l’abri.) On a eu l’opportunité de tuer le match, déjà on aurait dû mener à la mi-temps avec le nombre d’occasions qu’on a eu ! On aurait dû tuer le match après quand on menait 1 à 0. On a attendu la dernière minute pour le faire donc ça a été difficile à vivre. »

C’était le match que vous attendiez de la part de vos joueurs ?

« Oui, dans l’engagement, dans cette notion de bloc qu’on n’a pas su gérer contre Chambly notamment en deuxième mi-temps, on n’avait pas su être constants. Là, on l’a été, même quand il a fallu reculer en fin de match. Ce qu’on a travaillé, ce qu’on avait analysé de Concarneau, et ce qu’on avait essayé de mettre en place à l’entrainement, tout ça a été répété aujourd’hui et en plus » :

Il y a eu cette agressivité, cette détermination, cette force-là qui nous a aidé à gagner ce match. – Olivier Saragaglia, coach de la Berrichonne Football

Aujourd’hui, vous êtes deuxièmes ex-aequo, mais il reste quatre matchs, rien n’est définitif.

« Justement, c’est intéressant que vous disiez ça. D’habitude, après chaque victoire, on se réunit et tout le monde chante. Là, j’ai pris la parole en leur disant que c’était bien, que j’étais fier de ce qu’ils avaient fait, de ce qu’ils avaient accompli, mais que maintenant le match était terminé et que dans nos têtes c’était Epinal. On les sent concernés et on se projette déjà sur Epinal. »

Espérez-vous que ce soit une victoire déclic pour le reste du championnat ?

« Il va falloir enchainer. Il faut faire une série. Il reste quatre matchs, si on en gagne trois sur les quatre, c’est bien. Si on garde cet état d’esprit qui nous anime à l’entrainement et qui nous a animés aujourd’hui, cette solidarité, cette agressivité, cette qualité technique aussi parce que, par moment, on a su créer du jeu, je ne vois pas pourquoi on n’y arriverait pas. Mais il ne faut pas s’endormir là-dessus et continuer à bosser. »

Epinal, on va essayer de les remettre à leur place. – Olivier Saragaglia, coach de la Berrichonne Football

Des réactions très positives sur Twitter

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess