Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La colère des footballeurs du Stade Beaucairois avant leur match de coupe de France

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le club de football de Beaucaire a été averti ce mardi qu'il devait aller disputer un match de coupe de France à Canet-en-Roussillon le dimanche 31 janvier prochain. Après trois mois d'inactivité, impossible de préparer correctement ce match en 10 jours.

Ballons de football
Ballons de football © Radio France - Philippe Paupert

L'énorme coup de colère du président du Stade Beaucairois. Le club de football de Beaucaire a été averti ce mardi qu'il devait aller disputer un match de coupe de France à Canet-en-Roussillon le dimanche 31 janvier prochain. La décision est tombée comme un couperet alors que les joueurs ne s'entraînent plus du tout depuis trois mois et que le club dispose d'à peine 10 jours pour se préparer. 

Sans compter que l'ensemble de l'effectif devra être testé trois jours avant le match et à nouveau le jour même de la rencontre. Du coup, pour être autorisés à pouvoir disputer ce match programmé à 12h, les joueurs devraient partir à 6h du matin de Beaucaire afin de pouvoir être sur place à temps pour effectuer ces tests.

Le président du Stade Beaucairois, Xavier Mouret est particulièrement remonté vis à vis de la fédération française de football : "On nous prend clairement pour des imbéciles. On ne nous porte aucune considération. On est contents de retrouver la compétition bien sûr, en revanche le délai qui nous est accordé est beaucoup trop court sans aucune concertation avec les clubs. C'est vraiment se moquer de nous, c'est dangereux pour la santé des joueurs, c'est une véritable mascarade". 

Les dirigeants et l'entraîneur se laissent encore quelques heures de réflexion, mais ils pourraient tout simplement envisager de déclarer forfait.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess