Football

La Coupe du monde vécue par Rio Mavuba : "Un grand moment de ma carrière"

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde mercredi 18 juin 2014 à 17:27

Le Bordelais d'origine, capitaine de Lille, était aujourd'hui en conférence de presse. Il a livré son sentiment sur ses premiers pas en coupe du monde. Il a également parlé de l'ambiance au sein du groupe France et de son pote, l'autre Bordelais, Mathieu Valbuena.

Le groupe France, la sérénité

Rio Mavuba félicite le buteur Karim Benzema - Maxppp
Rio Mavuba félicite le buteur Karim Benzema © Maxppp

Rio Mavuba : Il y a un climat de confiance mais pas d'euphorie. Nous sommes assez réalistes. On sait que c'est important d'avoir bien commencé la compétition. Mais on sait aussi que rien n'est fait. Il y a ce match vendredi contre la Suisse et ensuite l'Équateur qui, malgré la défaite face à la Suisse, me semble une belle équipe. II faut rester vigilant. Mais on a confiance en nous. Maintenant, dans le groupe, tout se passe bien. Ça peut paraître uniquement des mots, vu de l'extérieur. Et tant qu'on n'a pas connu d'accroc, on ne peut pas savoir ce qui peut se passer. Mais franchement, il n'y a pas de clan, rien de négatif.

Premiers pas en coupe du monde

15 juin 2014, Rio Mavuba face au joueur du Honduras Boniek Garcia - Maxppp
15 juin 2014, Rio Mavuba face au joueur du Honduras Boniek Garcia © Maxppp

J'ai débuté sur le banc. Forcément, tu as envie de rentrer. Quand on m'a appelé, je ne m'y attendais pas. C'est Lucas (Digne, NDLR) qui devait entrer en jeu. Il y a eu une émotion vraiment forte, une pensée pour mes proches. J'ai savouré d'autant que le scénario était idéal puisque l'on menait 2-0 et que le Honduras était réduit à 10. Ca restera un moment fort de ma carrière. On est à la coupe du monde, on a la chance de vivre une compétition incroyable, ici au Brésil.

Le duo bordelais Mavuba - Valbuena

Rio Mavuba et Mathieu Valbuena à l'entraînement - Maxppp
Rio Mavuba et Mathieu Valbuena à l'entraînement © Maxppp

Mathieu, je le connnais bien. Depuis son plus jeune âge, il aime la pression. Tout petit déjà, dès qu'il y avait des tournois, il voulait terminer meilleur joueur. Là, débuter cette coupe du monde comme titulaire, ce qui n'était pas le cas en 2010, lui donne une énorme confiance. Il veut absolument bien faire et, en ce moment, il fait vraiment des gros matches. Il est un peu le dépositaire de notre jeu offensif. Il sait donner les bons ballons aux attaquants. Il est capable de décrocher et d'accélerer. Et même sur les coups de pied arrêtés, il nous apporte énormément. Sans oublier qu'il peut mettre des buts. Dans la vie de groupe, c'est un bout en train. Il adore rigoler. C'est un joueur important du groupe.