Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

La demi-finale de Coupe de France Troyes / Bordeaux reportée au mardi 14 mai

mardi 7 mai 2013 à 10:03 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Les risques d'inondations aux abords du stade de l'Aube et notamment des parkings sont trop importants. Le match de Coupe de France Troyes / Bordeaux prévu ce mardi soir est donc reporté à mardi 14 mai à 20h55.

bordeaux obraniak tremoulinas
bordeaux obraniak tremoulinas © Panoramic

Les intempéries provoquent l'annulation du match Troyes / Bordeaux .

 

Le département de l'Aube fait partie des quatre départements placés en vigilance orange aux crues , ce mardi. Les abords du stade pourraient être affectés par une montée des eaux en fin de journée, ce qui justifie le report du match.

"Il y avait un risque évident pour les spectateurs (...) Ce soir, la pelouse sera sous l'eau ", explique Christophe Bay, préfet de l'Aube, à France Bleu Gironde. Une réunion de crise a eu lieu ce matin à la Préfecture de l'Aube. 

 

Match reporté au mardi 14 mai

La demi-finale de Coupe de France entre les Girondins de Bordeaux et Troyes aura lieu mardi prochain, le 14 mai à 20h55.

Les Girondins de Bordeaux n'avaient pas encore décollé. Ils se sont donc entraînés ce matin au Haillan. Séance studieuse. Diabaté s'est contenté de courir, pendant que les autres faisaient des petits jeux, puis une opposition sur un demi terrain.

Troyes/Bordeaux reporté: "une décision inéluctable"

Jean Louis Triaud: "ça va nous agacer une semaine de plus"