Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La fête du PSG tourne court après des violences

-
Par France Bleu

Le Paris Saint-Germain devait longuement fêter son titre de champion de France avec ses fans ce lundi soir, mais les festivités ont été écourtées suite à des affrontements entre certains supporters et les forces de l'ordre.

La fête avec les supporters a dégénéré
La fête avec les supporters a dégénéré

Haute tension place du Trocadéro

Le PSG et son parraineur Nike ont annulé "pour des raisons de sécurité" la mini-croisière que devaient faire les joueurs sur la Seine pour saluer leurs supporteurs et exhiber leur trophée de champion de France.Les festivités organisées par le club pour fêter le titre de l'équipe de la capitale ont rapidement dégénéré. De premiers incidents avaient retardé la cérémonie au Trocadéro et les joueurs étaient repartis cinq minutes seulement après avoir brandi le trophée.

Peu après, plusieurs centaines de supporters, répartis en différents groupes, ont affronté sur l'esplanade du Trocadéro les CRS, leur lançant des barrières de sécurité ou du verre pilé. Les forces de l'ordre ont répliqué en jetant des grenades assourdissantes, alors que la plupart des autres fans quittaient la place.A 21h, le calme était revenu sur la place du Trocadéro, rouverte à la circulation, mais en contrebas, des supporteurs continuaient à faire face aux forces de l'ordre sur le pont menant à la Tour Eiffel, où certains ont même pillé un autobus de touristes. Du mobilier urbain a par ailleurs été vandalisé, trois cafés aux vitrines brisées, un abribus cassé et plusieurs voitures endommagées aux abords de la place du Trocadéro, investie par de nombreux véhicules de secours d'urgence.

Nouveaux incidents sur les Champs-Elysées

Des incidents ont ensuite éclaté sur les Champs-Elysées, tout comme lors des premières célébrations des supporteurs parisiens lors de la nuit précédente. Ils avaient entraîné 21 interpellations, le placement en garde à vue de trois personnes et 16 blessés parmi les forces de l'ordre.

Lundi soir, peu après 20h, la police avait procédé à "quelques interpellations", a expliqué la Préfecture de police de Paris, selon qui 10 à 15.000 personnes se trouvaient sur l'esplanade du Trocadéro au plus fort du rassemblement.(avec AFP) 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess