Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La FFF épinglée par la Cour des comptes, le football amateur fait part de son "écœurement"

jeudi 29 mars 2018 à 16:30 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Alors que la Cour des comptes a notamment reproché à la Fédération Française de Football ses "conditions de rémunérations et de travail très favorables" entre 2011 et 2015, Eric Thomas, le président de l'Association française de football amateur (AFFA), a dit son "écœurement" sur franceinfo jeudi.

Noël Le Graët, le président de la FFF
Noël Le Graët, le président de la FFF © Maxppp -

Rémunérations, indemnités, avions privés... La Cour des comptes a épinglé la FFF pour son "aisance financière", dans un rapport portant sur les exercices 2011 à 2015 que s'est procuré le journal Le Monde publié mercredi.  

Un million d'euros au Mondial 2014  

Il est notamment pointé du doigt "le million d'euros" dépensé pour inviter une délégation au quart de finale du Mondial 2014 au Brésil pour assister à l’élimination des Bleus.  

Dans les fédérations sportives, "la multiplication de postes de responsabilité, liés souvent au statut de 'grands électeurs', entraîne un train d'invitations à des manifestations et événements sportifs, qui peut s'avérer coûteux", écrit la Cour avant de citer "l'Airbus" affrété par la FFF en 2014, pour 130 invités, en vue du France-Allemagne de Rio de Janeiro.    

Dans une réaction à l'AFP, le président de la FFF Noël Le Graët précise que le voyage "a concerné plus 175 personnes" et qu'il comprenait "un aller-retour Paris-Rio, l'hébergement à Rio et les places au stade".  La FFF évoque de son côté auprès de l'AFP "un geste mérité" pour les dirigeants bénévoles. Un "geste" qu ne passe pas du côté des clubs amateurs. 

"Geste mérité" qui reste en travers de la gorge du foot amateur 

Invité de franceinfo jeudi, Eric Thomas, le président de l'Association française de football amateur (AFFA), a fait part de son "écœurement" et son "indignation."   Selon lui, la Fédération "est murée dans son splendide isolement." Il dénonce des responsables "hors sol", pendant que les clubs amateurs "tirent le diable par la queue". Il réclame "une vraie démocratie" pour une vraie "transparence", pour savoir "où va l'argent."   

Selon Eric Thomas, "ce n'est pas de l'argent privé (...) c'est l'argent des licenciés". Et de préciser : "Chaque année, les 14.000 clubs amateurs font remonter 150 millions d'euros à la fédération, aux ligues et aux districts, à travers les cotisations licences, à travers les frais d'arbitrages, à travers toutes les amendes qui nous tombent sur le dos."  

Le président de l'AFFA estime que "4.000 clubs amateurs sont morts ces dernières saisons dans l'indifférence générale de nos instances".   

Dans son rapport, la Cour des comptes estime  que la FFF a, sur le plan financier, des marges de manœuvre qui devraient lui permettre "de participer de manière plus volontariste au football amateur dont les besoins sont loin d'être couverts".