Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

La fin de l'affaire Gradel ? Non, toujours pas...

jeudi 6 août 2015 à 11:39 Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire

On croyait l'affaire terminée avec le dernier communiqué de l'ASSE hier soir. C'est maintenant le joueur qui explique dans l'Equipe ce matin que le litige n'est pas réglé. Il n'est pas sûr qu'il puisse jouer dans le championnat anglais ce week-end.

Les adieux de Gradel à Saint-Étienne n'en finissent plus
Les adieux de Gradel à Saint-Étienne n'en finissent plus © (Maxppp)

L'affaire prend une allure aussi rocambolesque qu'interminable. Le feuilleton Gradel continue . Et alors qu'en début de semaine c'est lui qui clamait haut et fort qu'il avait signé dans le club anglais de Bornemouth, c'est maintenant lui qui explique dans les colonnes du journal l'Equipe ce jeudi, que le litige n'est pas du tout réglé avec l'ASSE. Pour rappel, le transfert est estimé à 10 millions d'euros mais l'ASSE explique que Max-Alain Gradel lui doit plusieurs centaines de milliers d'euros d'avance sur salaire.

Avant la rencontre européenne contre Targu Mures, le site de l'ASSE avait enfin officialisé ce mercredi soir son départ pour le club anglais de Bornemouth..L'attaquant ivoirien explique qu'il n'a pas signé l'accord et que Bernard Caiazzo et Roland Romeyer lui demandent toujours de régler ses dettes, 300 000 euros sur une avance de salaire. Max-Alain Gradel explique aussi que les dirigeants de l'ASSE lui demandent de signer une clause de confidentialité sur cette affaire. Ce que Gradel refuse, il a envie de parler.

Max-Alain Gradel dans l'Equipe :

« Saint-Etienne continue à me réclamer une partie de ma prime de 1 M€ qu'il m'a payée en plusieurs échéances, soit 300 000€, en échange de ma lettre de sortie. Les dirigeants stéphanois sont malhonnêtes ! Ils m'imposent de signer une reconnaissance de dettes avec un paiement échelonné sur trois ans et assorti d'une clause de confidentialité, pour que je ne puisse pas parler aux médias. Il en est hors de question ! Les gens doivent savoir ce qu'il se passe.»

Hier en conférence de presse, l'entraîneur de l'ASSE Christophe Galtier s'est exprimé sur l'affaire en expliquant que son "ancien" attaquant avait l'art de communiquer sur les réseaux sociaux :

 

Max est un fin technicien mais aussi un fin usager du clavier de son téléphone pour les tweets                                         Christophe Galtier

«  Autant Max a pu montrer des volontés d’aller rejoindre son club de cœur, puisqu’il l’appelle aussi son club  de cœur en Angleterre. Autant il est dur et âpre dans les négociations avec son conseiller. Autant le club et mes dirigeants sont aussi dans leur rôle et leur devoir de négocier au mieux le transfert de Max. Pour moi, il n’y a rien de surprenant à ça. Alors après évidemment avec  tous les outils de communications, avec les pages facebook et avec twitter, il  y a des réactions à chaud. Autant Max c’est un fin technicien autant c’est un fin usager du clavier de son téléphone pour les tweets. Et dix minutes après,  il vous dit que tout va bien et que tout est rentré dans l’ordre. Ce sont les aléas d’une négociation. Et Max viendra nous dire au revoir avec un grand sourire et nous saluer. Et ça j’en suis sur. »

ASSE/ Targu SON Galtier

 

galtier2 - Radio France
galtier2 © Radio France

 

Les tranferts d'un joueur se règle par un contrat tripartite. Si l'on se fie aux déclarations de Max-Alain Gradel aujourd'hui, les deux clubs (ASSE et Bournemouth) ont signé, mais pas lui. Il n'est donc pas certain que Max-Alain Gradel puisse jouer sous ses nouvelles couleurs contre Aston Villa ce week-end. Le match est prévu samedi à 16 heures mais pour jouer, il devra faire ses adieux...pour de bon...à l'ASSE.