Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

La formation du SM Caen veut étoffer son recrutement sur la Normandie

Stéphane Nado a pris depuis cet été la succession de Francis de Taddéo à la direction du centre de formation du SM Caen. Lors de la causerie de la mi-temps, il a pris le temps d'expliquer sa feuille de route et son souhait de mieux mailler le territoire normand pour le recrutement de ses jeunes.

Stéphane Nado est depuis l'été 2018 le directeur du centre de formation du SM Caen
Stéphane Nado est depuis l'été 2018 le directeur du centre de formation du SM Caen © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

A 46 ans, Stéphane Nado a pris cet été la direction du centre de formation du Stade Malherbe de Caen

"La feuille de route est assez simple. C'est de mettre en valeur le centre sur des acquis parce qu'il fonctionne déjà et de manière plutôt positive depuis déjà plusieurs saisons. Et bien sûr c'est d'arriver aussi avec un nouvel oeil, des nouvelles idées et essayer de bonifier la structure et de faire avancer le projet."

La volonté c'est d'étendre cette cellule avec sans doute quelques personnes supplémentaires et puis aussi de trouver quelqu'un qui puisse réguler, organiser tout ce travail de scoutisme et d'orientation.

Le SM Caen a la volonté de repérer encore mieux les talents normands en créant ou recréant des partenariats avec les clubs de la région. Le Stade Malherbe. Une autre piste est d'améliorer le maillage du territoire par le biais de ses recruteurs. Ils sont aujourd'hui deux pour la Normandie.

"Le recrutement est un petit peu le nerf de la guerre. Tout le monde a envie d'avoir les meilleurs joueurs. Et effectivement on est en train d'élargir cette structure pour pouvoir être plus présent, plus souvent et surtout - parce que c'est souvent une histoire de timing - être beaucoup plus réactif. 

La volonté c'est d'étendre cette cellule avec sans doute quelques personnes supplémentaires et puis aussi de trouver quelqu'un qui puisse réguler, organiser tout ce travail de scoutisme et d'orientation. Je pense qu'avec une petite dizaine de personnes on peut très bien travailler sur ces attentes du club."

Ecoutez - Stéphane Nado invité de la causerie de la mi-temps