Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Huis clos pour le HAC au Stade Océane après l'envahissement de la pelouse

vendredi 6 avril 2018 à 9:39 Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

La commission de discipline a prononcé un huis-clos total à l'encontre du Stade Océane, ce jeudi 5 avril 2018, le temps de mener son instruction. Une décision très dure, qui fait suite à l'envahissement de la pelouse par des supporters, vendredi dernier.

Le Stade Océane sera vide pour la réception du Gazelec Ajaccio
Le Stade Océane sera vide pour la réception du Gazelec Ajaccio © Maxppp - Emmanuel Lelaidier

Le Havre, France

Le HAC sera privé de ses supporters, vendredi 13 avril 2018 au Stade Océane, pour la réception du Gazelec Ajaccio (J33).  En effet, la Ligue de Football Professionnel a sanctionné le club après l'envahissement du terrain la semaine dernière, suite à la défaite contre QRM. Un huis-clos total a été prononcé contre l'enceinte havraise, le temps de l'instruction. 

Les dirigeants du HAC avaient pourtant pris les devants en proposant à la Ligue une fermeture de la tribune Nord pour les deux prochaines rencontres à domicile. Ils ont aussi tenté de se défendre, ce jeudi, devant les membres de la commission. Ils ont expliqué que l'apaisement était revenu entre le club et les groupes de supporters, avec notamment la tenue de deux réunions ces derniers jours. Rien n'y a fait. La LFP s'est montrée ferme et intransigeante

Deux poids, deux mesures 

La décision de la Ligue de Football Professionnelle a été globalement très mal accueillie par les supporters normands, sur les réseaux sociaux. La plupart, à juste titre, ne comprend pas pourquoi le Stade Océane subit un huis-clos total, alors que la tribune Marek du Stade Bollaert n'avait eu que du sursis (trois rencontres), après un envahissement en plein match, le 19 août dernier (Lens - Brest).  L'arbitre avait même dû interrompre la partie durant quinze minutes.

Incompréhension, aussi, au regard de la décision prise ce jeudi contre le Stade Pierre-Mauroy  : un huis-clos ferme et un autre avec sursis. A Lille, la pelouse avait été envahie début mars par des supporters lillois qui s'en étaient pris, violemment pour certains, aux joueurs du LOSC. 

Au Stade Océane, le match était terminé et la quasi totalité des joueurs rentrée au vestiaire quand une partie du KOP s'est déversée sur le terrain quelques minutes, avant de regagner, dans le calme, les travées. Seulement, après plusieurs envahissements ces derniers mois en Ligue 1 / Ligue 2, on peut penser que la commission a souhaité durcir le ton.