Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La première mi-temps a été scandaleuse !" : grosse colère du président du Stade Rennais après la défaite contre Dijon

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Ce vendredi 19 avril, le Stade Rennais s'est incliné 3-2 face à Dijon pour la 33e journée de Ligue 1 de football. Une défaite qui reste en travers de la gorge du président du club de foot, Olivier Létang. Il ne mâche pas ses mots à l'issue de la rencontre.

Olivier Létang, le président du Stade Rennais.
Olivier Létang, le président du Stade Rennais. © AFP - Damien Meyer

Il est en colère, furieux même contre ses joueurs. A l'issue de la rencontre entre Rennes et Dijon qui a vu la défaite du Stade Rennais, le président du club, Olivier Létang s'est exprimé sur le jeu de son équipe. Il n'a pas mâché ses mots. 

Un impact économique pour le club

"La première mi-temps a été indigne d'une équipe professionnelle. Il faut donner de la fierté à toute une communauté. Aujourd'hui on fait tout l'inverse. Si les joueurs ont abandonné le championnat c'est inadmissible. Ils sont payés pour faire leur métier, gagner des matches et donner aux supporters," a confié Olivier Létang. "Au nom de quoi on ne devrait plus jouer pour gagner ?!  Si nous continuons comme cela, à quelle place allons-nous finir au classement ? Il y aura des impacts économiques pour le club en fonction de notre place car le montant des droits télés reversés n'est pas le même. Je suis très mécontent et je tire la sonnette d'alarme."

Inquiet à une semaine de la finale de la Coupe de France

"Nous ferons le bilan à la fin de la saison fin mai mais aujourd'hui je suis très inquiet pour le club et ses supporters. On a pris 25 buts sur les 15 derniers matches et on reste sur six matches sans victoire en championnat. A la place du PSG à une semaine de la finale, je serais très tranquille. Samedi, si on fait le même type de match que ce soir on ne pourra rien espérer." Le président des rouge et noir a transmis ce message aux hommes de Julien Stéphan et il assure qu'il sera de nouveau passé durant la semaine. "Il faut retrouver un esprit conquérant. On ne peut pas accepter ce type de comportement et de contenu dans les matches."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess