Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : Coupe du monde féminine de football 2019

"La récompense du travail fourni depuis toute petite" : la fierté de Charlotte Bilbault, sélectionnée pour le Mondial

-
Par , France Bleu Berry

La footballeuse berrichonne Charlotte Bilbault va jouer la Coupe du monde féminine au mois de juin. Une juste récompense pour cette talentueuse joueuse de 28 ans.

Charlotte Bilbault lors du match amical contre le Mexique
Charlotte Bilbault lors du match amical contre le Mexique © Maxppp - Fred Haslin/PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD

Vignoux-sur-Barangeon, France

La nouvelle est tombée aux alentours de 20h35 : Charlotte Bilbault fait partie des 23 joueuses qui vont disputer la Coupe du monde, qui se déroule en France du 7 juin au 7 juillet. La liste a été dévoilée sur le plateau du journal de TF1, jeudi soir. "C'est une grande fierté. Je suis très contente de faire partie de cette liste. C'est un moment que je partage avec ma famille et mes amis les plus proches. C'est particulier, parce que c'est la première fois que la liste est annoncée sur un plateau télé. _C'était très intense, très émouvant_", réagit Charlotte Bilbault sur France Bleu Berry.

Défendre l'image du football féminin !

Charlotte Bilbault a grandi dans le Cher. Elle est née à Saint-Doulchard mais a longtemps vécu à Vignoux-sur-Barangeon. Son père était éducateur du club de football de la commune. Ses frères jouaient aussi au football. "Les repas de famille, ça parlait foot. Je m'y suis intéressée, ça me plaisait de plus en plus. J'ai eu ma première licence vers cinq, six ans. Et j'ai continué à franchir toutes les catégories", se rappelle la footballeuse berrichonne.

Malgré tout, le parcours n'a pas été de tout repos. "Au tout début, ce n'était pas très bien perçu que je joue au foot. Mais mon équipe me protégeait à chaque match, les joueurs savaient que j'avais le niveau", témoigne Charlotte Bilbault sur France Bleu Berry.

Les équipes adverses se moquaient parce qu'il y avait une fille en face et pensaient que ça allait être facile. 

Les mentalités changent. Des progrès sont accomplis. "Heureusement, ça change de plus en plus et je ne vois aucun problème à ce qu'une petite fille joue au football. Tant qu'elle se fait plaisir, c'est le principal", conclut la footballeuse berrichonne.

Choix de la station

France Bleu