Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2018-2019 du FCSM

La reprise du FC Sochaux-Montbéliard en version espagnole

lundi 18 juin 2018 à 18:38 Par Hervé Blanchard, France Bleu Belfort-Montbéliard

C'est reparti pour le FC Sochaux-Montbéliard version Baskonia. Les 7 recrues étrangères étaient ce lundi matin au stade Bonal pour la reprise de l'entraînement avec le reste de l'effectif et le staff technique au complet. 5 nouveaux joueurs sont attendus. Le FCSM vit désormais à l'heure espagnole.

Rafa Paez et Markus Pavic avec le préparateur physique du FCSM pour la 1ère journée de tests physiques
Rafa Paez et Markus Pavic avec le préparateur physique du FCSM pour la 1ère journée de tests physiques © Radio France - Hervé Blanchard

Sochaux, France

Finie la siesta !! Après 5 semaines de vacances, les joueurs du FC Sochaux-Montbéliard ont retrouvé le chemin du stade Bonal ce lundi 18 juin 2018. Ils étaient 21 dont les 7 recrues étrangères présents pour la reprise de l'entraînement en vue de préparer la prochaine saison. L'effectif jaune et bleu est en grande partie renouvelé et à forte dominante espagnole avec le staff technique au complet autour de l'entraîneur José Manuel Aira. Avec un tel remaniement, cette reprise est inédite au FCSM et confirme surtout que le groupe Baskonia Alavès a pris les pleins pouvoirs au club.

Un "beso" de bienvenue signé Pierrette

La scène est juste incroyable. 4 garçons arrivent en même temps au stade Bonal. 4 des 7 joueurs étrangers recrutés par les dirigeants espagnols. Et qui vient les accueillir ? Pierrette, supportrice au coeur jaune et bleu.

En salle de presse, le défenseur franco-béninois Olivier Verdon, l'une des rares recrues à parler français n'est pas inquiet sur la greffe d'un effectif aussi renouvelé et cosmopolite "Je ne pense pas qu'il y ait d'appréhension à avoir. Après c'est notre métier, on doit s'adapter et puis on parle la même langue, celle du football. Le plus important, c'est le terrain et je pense qu'on parle la même langue par rapport à ça". Moins politiquement correct, Anderson, l'attaquant angolais avoue lui que c'est le groupe Baskonia qui lui a dit de venir à Sochaux.  

Olivier Verdon et Anderson Emanuel, 2 des 7 recrues du FCSM posent pour la reprise de l'entraînement - Radio France
Olivier Verdon et Anderson Emanuel, 2 des 7 recrues du FCSM posent pour la reprise de l'entraînement © Radio France - Hervé Blanchard

"C'est fou, c'est hallucinant" - un joueur français du FCSM sur l'effectif cosmopolite 

Pour les joueurs français, se retrouver au milieu de tant de nouveaux partenaires de nationalités aussi différentes, c'est quelque peu troublant. "C'est juste fou, hallucinant" nous confie même l'un d'entre eux. "On va essayer de se comprendre mais ça ne va pas être facile au début". Pierre-Alain Frau, l'un des adjoints du coach espagnol José Manuel Aira, est avec Gérard Gnanhouan (l'entraîneur des gardiens), l'un des derniers garants de l'identité sochalienne mais pour l'ancien buteur du FCSM "C'est sûr que c'est un gros changement. Ce n'est pas le Sochaux que j'ai connu. Personnellement, j'attends de voir un petit peu ce qui va se passer. On est tous un peu inquiet de la situation du club, on est à l'intérieur, on essaye d'apporter un petit peu les traditions mais c'est vrai que ce n'est pas ce qu'on a connu. J'espère qu'ils (les dirigeants de Baskonia) vont garder les valeurs du club, on est dans un club historique. _Ca serait dommage de perdre toutes ces valeurs-là_. Maintenant il y a des nouveaux patrons, on va voir ce qu'ils vont faire" conclut un brin fataliste Pierre-Alain Frau.

Pierre-Alain Frau (1er partant de la droite) et Gérard Gnanhouan (1er partant de la gauche) avec le nouveau staff du coach José Manuel Aira (3ème partant de la droite) - Radio France
Pierre-Alain Frau (1er partant de la droite) et Gérard Gnanhouan (1er partant de la gauche) avec le nouveau staff du coach José Manuel Aira (3ème partant de la droite) © Radio France - Hervé Blanchard

Quant à El Hadji Ba, Pierre Gibaud et Zakarya Bergdich, encore sous contrat mais incités à partir, le directeur sportif David Vizcaino est clair "On doit faire des économies, leurs salaires sont trop élevés pour notre budget. A eux de voir s'ils veulent jouer ailleurs ou rester sans jouer. Nous serons inflexibles". Même chose pour Jean Ruiz, lui aussi sous contrat mais qui n'a pas accepté une prolongation. Par ailleurs, selon nos informations, l'entretien de la pelouse de Bonal et des terrains du centre de formation ne sera plus assuré par l'entreprise "Parc et Sports". Le groupe Baskonia en a informé la société qui collaborait avec le FCSM depuis 15 ans et dont le contrat arrivant à son terme à la fin du mois de juin ne sera donc pas reconduit. Enfin, Pierre Schlatter, le maire de Bart, nous a confirmé qu'il ne sera pas conservé à son poste de responsable de la sécurité du FCSM après 18 ans de service.