Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Laurent Nicollin : "Valider un site pour le nouveau stade d'ici deux ou trois semaines"

-
Par , France Bleu Hérault

Le MHSC continue d'avancer, main dans la main avec le maire et président de la métropole de Montpellier, pour la construction d'un nouveau stade de football. Le président Laurent Nicollin espère toujours qu'il verra le jour en 2024.

Laurent Nicollin espère toujours que le futur stade sera livré pour les cinquante ans du club
Laurent Nicollin espère toujours que le futur stade sera livré pour les cinquante ans du club © AFP - Tim Clayton

Invité de 100% Paillade sur France Bleu Hérault, ce lundi, le président du Montpellier Hérault a évoqué son grand projet : bâtir un nouveau stade pour son club et son équipe première. Alors qu'il s'était mis d'accord avec l'ancien maire pour le faire naître sur le site de Cambacérès, à Montpellier, Laurent Nicollin a du revoir ses plans, au lendemain des élections municipales. Il estime cependant que les choses vont dans le bon sens, avec le nouveau maire socialiste, Michaël Delafosse

Concernant l'avancement du projet :

"On a fait notre deuxième réunion la semaine dernière, on a deux voire trois sites qui ont été proposés. On étudie la faisabilité. Il y a une envie du maire pour qu'on sorte le stade au plus vite. C'est déjà intéressant. Après, il faut trouver le bon lieu, qui correspondra le mieux au club. L'idéal serait de l'avoir en 2024 pour les 50 ans du club. Est-ce qu'on va y arriver ? Je ne sais pas. La logique voudrait qu'on valide le site d'ici décembre, qu'on signe les papiers, pour avoir ensuite cet outil pour qui fera grandir le club (...)

Cambacérès, on a eu une fin de non recevoir. On part sur autre chose. Il y a Ode à la Mer et Odysseum. Peut-être un troisième derrière la gare, qu'on regarde aussi. On espère d'ici quinze jours ou trois semaines en valider un plus que l'autre (...) Construire un stade, c'est entre deux ans et demi et trois ans. Cela dépend de l'endroit aussi (...) On part sur un stade de 25.000 places." 

Au sujet de sa relation avec le nouveau maire :

"Cela se passe bien avec Michaël Delafosse. Il nous a reçu moi et mon frère dès son élection à la métropole. Il a  toujours dit qu'il souhaitait un nouvel outil, il n'a jamais été bloqué. C'est important d'avoir le politique, quand il mène ça d'une main de maître.

Quand tu n'as pas les élus, c'est compliqué. Il souhaite ardemment que le MHSC se dote d'un nouvel outil. Je le remercie. Je le remercierai encore plus quand on aura signé, et encore d'avantage quand on inaugurera le nouveau stade."

La nécessité d'un nouveau stade pour grandir, grâce notamment aux nouvelles recettes :

"À la Paillade, on n'a pas de lieu de vie. Les gens ne viennent pas avant, pas après. Ce qui est important, c'est aussi de mettre le musée Louis Nicollin. Que les gens viennent de la région et de la France entière pour visiter ce lieu exceptionnel. On veut aussi créer un confort qu'on n'a pas à la Mosson.

C'est notre histoire, on se rappellera toujours des bons moments, mais il faut savoir progresser et évoluer comme l'ont fait Bordeaux, Lyon, Lille, Marseille. Il faut un outil qui nous permettra d'avoir des ambitions plus importantes". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess