Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le coronavirus met fin aux rêves de l’ACA

-
Par , France Bleu RCFM

La déception est grande au sein de la maison « rouge et blanche ». Le club ajaccien n’accédera pas à la L1 cette saison, même si les dirigeants de l’ACA gardent encore un léger espoir dans la perspective de l’AG de la LFP le 20 mai.

Le "cri de rage" de l'ours ajaccien
Le "cri de rage" de l'ours ajaccien

« Connaissance prise des décisions et déclarations du Premier Ministre et du Gouvernement, la LFP acte la fin de la saison 2019/2020 ». Quelques mots et des rêves qui s’envolent pour l’AC.Ajaccio : celui de la Ligue 1 et d’un retour au plus haut sommet dès cette saison après avoir déjà frôlé ce même rêve il y a deux saisons, battu aux barrages par Le Havre. Ces deux phrases, laconiques, ont été publiées jeudi soir par la LFP à l’issue de son conseil d’administration. Deux jours après l’annonce des mesures de déconfinement par le 1er ministre, Edouard Philippe annonçant l’interdiction de toutes compétitions sportives professionnelles.

Ce sera le dernier match de la saison (victoire 1/0 face à Lorient)
Ce sera le dernier match de la saison (victoire 1/0 face à Lorient) © Maxppp - Jean Pierre Belzit

L’ACA coupé dans son élan par l’arrivée d’un improbable virus et l’arrêt des compétitions le 13 mars. Il restait sur une série de 3 victoires (dont la dernière le 7 mars face au leader, Lorient) et 1 nul match, avec à la clé aucun but encaissé. L’ACA à ce moment là possédait d’ailleurs la 2ème meilleure défense, la 4ème attaque et la 2ème meilleure différence de buts qui lui aurait été très utile vu les positions très resserrées entre les 5 premiers à l’amorce d’entamer la dernière ligne droite de la compétition. Une bien triste fin pour ponctuer une saison remarquable menée par Olivier Pantaloni et sa bande qui avec leurs 52 points « marquaient à la culotte » le RC.Lens et le FC Lorient, respectivement 2ème et 1er avec 1 et 2 points d’avance alors que 30 étaient encore à distribuer. 

Dans les rangs ascéistes, un peu abasourdis, on se refuse encore pour l’instant à réagir officiellement. Le Président Christian Leca rappelle que la LFP tiendra son assemblée générale le 20 mai prochain et que c’est elle qui est souveraine. Les contestations, nombreuses, et les propositions nouvelles qui seront faites par certains clubs risquent elles de modifier la donne? La question restera posée jusqu’au 20 mai. En attendant, et entre les mots du refus de commenter, on comprend que les dirigeants ajacciens trouvent ces décisions prématurées. A défaut de faire reprendre le championnat et ses 10 journées restantes, on se demande pourquoi on ne pourrait pas au moins disputer les barrages ? Une interrogation qui va de paire avec la possibilité évoquée par les instances de faire peut être se jouer les deux finales de coupes nationales.

Johan Cavalli raccroche les crampons
Johan Cavalli raccroche les crampons © Maxppp - Christine Gaujard

contrat prolongé pour Pantaloni, Cavalli au recrutement

En attendant cette AG du 20 mai, et surtout après le déconfinement du 11, Olivier Pantaloni devrait reconvoquer ses joueurs, au moins pour se dire au-revoir, évoquer aussi leur avenir et se projeter d’ores et déjà sur la saison prochaine dont on ne sait toujours pas d’ailleurs à quelle date et dans quelles conditions elle va pouvoir démarrer ? Olivier Pantaloni, qui bénéficiait d’une 3ème année de contrat « optionnelle » devrait être très prochainement confirmé dans ses fonctions. Pour l’aider à composer son futur groupe, il pourra s’appuyer sur un « nouvel » élément : Yohan Cavalli. A 38 ans, le capitaine emblématique des « ours » a fait valoir ses droits à la retraite tout en entamant une reconversion dans son club où il intègre la cellule de recrutement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu