Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le CS Sedan-Ardennes va contester la validation du classement de Nationale 2 devant le CNOSF

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le président du club ardennais, Marc Dubois, a l'intention de ne pas se laisser faire. Il estime que la validation du classement de Nationale 2 à date, qui permet l'accession de Bastia en Nationale 1, n'est pas la décision la plus juste.

Le président du CSSA, Marc Dubois, a bien l'intention de défendre son club.
Le président du CSSA, Marc Dubois, a bien l'intention de défendre son club. © Maxppp - Maxppp

Le président du CS Sedan-Ardennes, Marc Dubois, a réagi ce vendredi soir à la décision de la Fédération Française de Football de stopper définitivement les championnats suite à la crise du coronavirus, et de valider le classement à date de la poule de Nationale 2, ce qui permet au SC Bastia, qui a pris la place de leader de la poule à Sedan juste avant le confinement, d'accéder en Nationale 1. Il va déposer un recours devant le CNOSF avec un collectif de clubs s'estimant également lésés. Il est prêt à aller également devant le Tribunal Administratif.

Quelle a été votre réaction suite à la décision de la Fédération Français de Football jeudi de valider le classement de votre poule de Nationale 2 en l’état ?

C'est une grosse frustration d'avoir réalisé les matches aller de manière exceptionnelle, je le rappelle 13 victoires, aucune défaite, pas un seul but encaissé, et un total de 41 points sur 45 possibles sur la phase aller. Et là tout se dérègle. Un match, si on peut parler de match, contre l'équipe d'Haguenau (0-0, le 16 janvier) qui est venu pour casser le jeu et pour faire un antijeu caractérisé. Un arbitrage qui ne nous donne pas des conditions d'équité dans la manière dont les débats sont arbitrés, et ce qui devait arriver arrive, nos joueurs qui perdent leur sang-froid, stupidement, avec deux expulsés dans les dernières minutes. Et ceci combiné avec les blessures, notre équipe type a eu 5 blessés majeurs, on patine et on n'avance plus. Et au moment où va retrouver notre équipe type avec des retours pour disputer le dernier tiers du championnat, la crise sanitaire arrive et on ne peut plus jouer. Notre souhait aurait été de pouvoir gagner notre billet d'accession à la N1 sur le terrain et on en est privé. On estime qu'il y a une grosse injustice sur une décision qui est arbitraire et qui me semble la plus mauvaise sur le plan de l'équité du championnat. On s'arrête à 9 matches de la fin sur l’instant T du classement, il n'y a aucune équité dans cela. C'était facile de pondérer avec des critères différents.

Quelles étaient justement vos propositions ?

J'ai écrit au président de la FFF et au président de la Ligue amateur. Je leur ai dis que je ne trouvais pas cela équitable d’arrêter les championnat à l'instant T. Et on avait défini 6 critères comme le classement à la trêve - qui avait le mérite d'être le plus juste car toutes les équipes s'étaient rencontrées une fois - l'opposition entre les deux clubs en position de monter, l'article 6 du règlement qui permet de prendre les résultats des matches entre les 6 premiers clubs amateurs, avec un coefficient à appliquer s'il y avait des matches qui n'avaient pas été joués entre ces 6 équipes, ou encore le nombre de match passer en tête....

Que comptez-vous faire ?

On va se joindre au collectif des clubs qui s’estiment lésés par cette décision, et on va contester cette décision devant le CNOSF (1). Et si on n'obtient pas satisfaction, on ira devant le Tribunal Administratif. On va contester le caractère inéquitable et arbitraire du mode de détermination des classements qui nous pose un préjudice qu'il conviendra de qualifier. 

(1) le CNOSF donne un avis consultatif qui est ensuite suivi ou non par la FFF.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess