Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le DFCO peu serein avant d'affronter Schiltigheim en Coupe de France

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le DFCO de retour sur le terrain ce samedi à 18 heures face au SC Schiltigheim pour les 32e de finale de Coupe de France. Un match pour lequel la préparation a été tendue quelques jours seulement après le limogeage du coach dijonnais Olivier Dall'Oglio.

.
. © Maxppp - NICOLAS GOISQUE

Dijon, France

"Je pense qu'il faudra afficher des valeurs un peu plus conquérantes pour remettre le bateau à flot", pour sa première conférence de presse en tant qu’entraîneur par intérim du DFCO David Linarès a un objectif, éviter le naufrage du club. Son premier cap : battre le SC Schiltigheim, club de Nationale 2 en 32e de finale de Coupe de France ce samedi à 18h00. Une mission simple sur le papier, mais périlleuse étant donné le moral des troupes. 

David Linarès l’affirme,  il ne va pas mettre sa patte dans le jeu dijonnais "je suis là pour assurer l'intérim", cette semaine il s'est avant tout attelé à rassurer ses joueurs. L'annonce du limogeage d'Olivier Dall'Oglio a été une surprise pour le staff et les joueurs précise-t-il, "ce n'est pas chose aisée à digérer", il a donc fallu gérer la crise pour aborder sereinement ce match de coupe. 

"Les joueurs ont pris conscience que l'on était dans une situation délicate, mais maintenant il faut se ressaisir" — David Linarès, entraîneur par intérim du DFCO

Du côté des joueurs, c'est encore la stupeur pour le capitaine Julio Tavares : "je suis choqué, ça me fait bizarre, j'ai passé six ans et demi avec le coach, pour moi c'est quelque chose de très important". Quand on lui parle des rumeurs de désaveux d'une partie du vestiaire envers Olivier Dall'Oglio qui lui aurait valu son poste, théorie prolixe sur les réseaux sociaux, Tavares répond que tous les joueurs soutiennent l'ancien coach. "Je me sens coupable, aujourd'hui on limoge le coach, mais nous les joueurs nous avons aussi notre part de responsabilité". Une culpabilité sur laquelle devra s'appuyer David Linarès ce week-end "Les joueurs ont pris conscience que l'on était dans une situation délicate, mais maintenant il faut se ressaisir".