Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : comment se changer sans vestiaires quand on est une femme ?

-
Par , France Bleu Loire Océan

Est-ce plus difficile de se changer à la vue de tous quand on est une femme? La réponse à cette question n'est visiblement pas la même chez les footballeurs que chez les footballeuses. L'interdiction des vestiaires en raison de l'épidémie de Covid-19 est moins bien vécue par les femmes.

Photo d'illustration d'un ballon de football
Photo d'illustration d'un ballon de football © Maxppp - Christian LEMONTEY

Les mesures sanitaires imposées aux clubs de sports de Loire-Atlantique en raison de l'épidémie de Covid-19 ne sont pas vécues pareil par les hommes que par les femmes. C'est le cas notamment en football. L'interdiction des vestiaires suscite notamment plus d'inquiétude et de gêne chez les joueuses que chez les joueurs. 

Me changer devant une équipe de 14 mecs ça me fait peur

"En tant que femme, c'est compliqué. Pour un homme c'est plus facile de se mettre torse nu devant tout le monde. Me changer devant une équipe de 14 mecs ça me fait peur", confie Wendy, une défenseuse de l'équipe de Mauves-sur-Loire. Cette joueuse dit déjà subir régulièrement des regards et des remarques de ses camarades masculins. Sa coéquipière Sarah craint que l'interdiction des vestiaires n'aggrave encore le problème. "Ça va être encore plus difficile. On ne pourra pas les empêcher de regarder", dit-elle. 

Le club réfléchit à une solution

Ces deux footballeuses, qui font partie des fondatrices de l’équipe féminine de Mauves-sur-Loire, envisagent donc de se changer chez elles avant les matchs, à condition d'avoir leurs maillots plus en amont. Le club prend en tous cas la question très au sérieux et doit se réunir ce mardi 27 octobre au soir pour en discuter.  Parmi les solutions qui seront évoquées, le président du club envisage de demander "des sortes de paravents" à la mairie, qui seront disponibles aussi bien pour les joueurs que pour les joueuses. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess