Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : FC Metz : Toute la saison 2018-2019

Le FC Metz devra patienter pour la montée après son match nul face à Grenoble (1-1)

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le Stade Saint-Symphorien était prêt à faire la fête ce mardi soir pour la 34ème journée de Ligue 2. Mais finalement, les joueurs de Grenoble, de passage en Moselle, en ont décidé autrement. Ils prennent un point aux Grenats qui retarde un peu plus l'officialisation de la montée.

La montée attendra pour le FC Metz qui ne fait pas mieux que le nul face à Grenoble.
La montée attendra pour le FC Metz qui ne fait pas mieux que le nul face à Grenoble. © Radio France - Thomas Jeangeorge

Metz, France

Le champagne restera au frais pour le FC Metz ce mardi soir qui n'a pas pu faire mieux que match nul contre Grenoble. Face à des Isérois venus pour gâcher la fête, les Messins ne prennent qu'un point après un frustrant 1 partout. Ce résultat combiné à la victoire dans le même temps de Troyes face au Red Star (2-0) retarde l'échéance pour nos Grenats. Ils devront eux aussi se défaire de la lanterne rouge ce vendredi avant d'enfin pouvoir célébrer le passage vers l'élite. Une rencontre que vous pouvez revivre sur notre site.

Un démarrage en trombe

Et pourtant, ça partait fort à domicile. Le FC Metz ouvre rapidement la marque et montre un joli visage face à Grenoble. L'ouverture du score d'Ibrahima Niane intervient très tôt dans la partie. L'attaquant grenat reprend le centre de Thomas Delaine et profite d'une imprécision du portier grenoblois pour donner l'avantage aux siens (9ème minute). A ce moment là, même Philippe Hinschberger, l'ancien de la maison, qui officie désormais sur le banc du GF38 reconnaîtra qu'il pensait l'affaire entendue.

A ce moment là, c'est tout Saint Symphorien qui se prend à rêver à la grande fête à l'issue de ces 90 minutes. Sauf que Grenoble reprend rapidement de l'allant et ne compte pas baisser pavillon si facilement. Florian Sotoca trouve la faille sur la première tentative iséroise de la partie (20ème minute) et remet les compteurs à zéro.

Un œil vers Troyes

S'ensuit un match plus calme où les occasions franches se font de plus en plus rare. Au fil des minutes, le seul point du nul se profile et à la fin de la première période, l'Estac ouvre la marque sur sa pelouse face au Red Star. L'équation devient simple : il faut gagner pour assurer la montée dès la 34ème journée de championnat. Problème, le second but messin ne viendra jamais, et les 22 acteurs devront se contenter de ce match nul. Troyes de son côté, se permet de faire le break en fin de partie et de repousser à plus tard le retour officiel des Grenats en première division.

La réaction de Philippe Hinschberger, le coach du GF 38

Des sifflets venus des gradins

La fête retardée, ce n'est pas du tout du goût des supporters messins qui, pour la plupart, affichent leur mécontentement avec des huées au moment du coup de sifflet final. Le portier grenat Alexandre Oukidja ne comprend pas cette réaction à l'issue du match. "On ne fait pas exprès de faire match nul. C'est assez frustrant pour un joueur d'entendre ça après la saison que l'on fait.

La réaction du gardien messin Alexandre Oukidja, après les sifflets d'une partie du public de St Symphorien

Le coach par intérim Vincent Hognon préfère tempérer. "On n'est pas inquiet, on est concentré sur ce qu'on a à faire et je suis persuadé que si on refait ce genre de performance, la montée va arriver. On a fait un petit pas supplémentaire, vraiment pas celui qu'on voulait, mais il faut l'accepter."

Il faudra peut-être accepter célébrer la montée loin de la Moselle ce vendredi au stade Pierre Brisson de Beauvais face au Red Star. Même schéma que pour la 34ème journée : une victoire suffira au bonheur des Messins et en cas de nul ou de défaite, il faudra une nouvelle fois regarder du côté de Troyes, qui se déplacera à Orléans. 

Revivez les deux buts de la rencontre comme si vous y étiez avec les commentaires de Thomas Jeangeorge.