Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : La saison 2019-2020 du FC Metz en Ligue 1

Le FC Metz n'empoche qu'un point face à Reims en cette 14ème journée de Ligue 1

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le FC Metz n'a pas su faire mieux que d'arracher le match nul ce samedi face à Reims. Au Stade Saint-Symphorien, les Grenats obtiennent un résultat qui ne fait pas leurs affaires au classement. Metz redescend en zone de relégation.

Vincent Hognon et les Grenats sont de nouveau relégables.
Vincent Hognon et les Grenats sont de nouveau relégables. © Maxppp - PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP

Metz, France

Il est presque heureux ce point obtenu ce samedi par le FC Metz. Face à une équipe de Reims, qui se targue d'avoir la meilleure défense du championnat, les Grenats arrachent le match nul 1 partout. Un résultat franchement inattendu si l'on s'en tenait seulement sur la qualité de jeu affichée lors de la première période. Mais au final, un résultat qui renvoie les Messins en zone rouge, doublés par Dijon qui a su prendre les 3 points face à Rennes. Revivez ce match sur notre site.

Dépassés d'entrée

Peut-être que la trêve internationale de deux semaines a fait du mal à l'effectif messin. Peut-être que la bonne dynamique récente a laissé des traces chez certains joueurs. Peut-être est-ce le fait que certains comme Habib Maïga se sentaient malades. Quoiqu'il en soit, l'entame de match n'a pas du tout été à la hauteur des dernières copies rendues par les joueurs de Vincent Hognon. Et c'est malheureusement l'ouverture du score, très prématurée, qui devient le symbole de cette débâcle. Un coup-franc inoffensif frappé plein axe par Reims rebondi aux 6 mètres. Et comme aucun défenseur, pas même le gardien Alexandre Oukidja, ne daigne se battre pour récupérer la balle, c'est Disasi qui en profite et qui crucifie tout un club à la croix de Lorraine décidément bien dépassé (7ème minute).

La suite du premier acte ressemble en tout point à ces débuts. Fort heureusement, la marque ne s'alourdira pas et les 22 acteurs rentrent aux vestiaires avec le plus petit des avantages pour les visiteurs. 

De l'orgueil

Le discours de Vincent Hognon à la pause a dû faire mouche. D'entrée, Adama Noss Traoré égalise du pointu sur la toute première offensive de la seconde période (47ème minute). Une bouffée d'air frais à laquelle les supporters de Saint-Symphorien ne s'attendaient pas forcément, eux qui sifflaient les leurs une vingtaine de minutes plus tôt. Les rangs grenats tiendront alors jusqu'au bout, quelques bonnes fulgurances se faisant sentir dans les 10 dernières minutes de la partie. Le score restera le même, les deux équipes sont dos-à-dos, mais Metz retrouve la place de barragiste.

"Ce match, on l'aurait perdu il y a quelques temps", préfère retenir Vincent Hognon, le coach. "Mais c'est insupportable de se prendre un but comme ça", référence au gag de la 7ème minute. "On voulait gagner pour se donner un peu d'air au classement", confie le défenseur Mathieu Udol. "L'important, c'est qu'on ait su réagir et qu'on ait pris ce point", déclare l'optimiste Opa Nguette. Mais un match capital pour la suite de la saison grenat se profile déjà samedi prochain. Contre Nîmes, le FC Metz devra mettre encore plus d'écart avec la lanterne rouge, qui compte pour l'heure un match en moins. 

L'ouverture du score de Disasi avec les commentaires de Thomas Jeangeorge et Gaby Dalvit.

L'égalisation messine dans les conditions du direct avec les commentaires de Thomas Jeangeorge et Gaby Dalvit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu